Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L146: Heureux qui comme Ulysse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Ven 10 Mar - 21:28

Un matin comme les autres, pluvieux, froid. Le petit déjeuner était servi bien avant que tout le monde soit levé et puisqu'elle a repris ses vieilles habitudes, Amiya s'apprête à aller méditer pendant que papa s'occupe de bébé. Mais aujourd'hui est l'un de ces rares jours où elle décide de ne pas méditer seule et c'est Ulysse qu'elle vient trouver.

En signe de salut, elle lui colle son pouce chargé de kumkum sur le front, comme elle le fait souvent pour les siens. Une façon de souhaiter un bonne journée, d'ouvrir le troisième oeil, de bénir ses proches, d'attirer le bon oeil sur eux. Et dans un sourire:


"Et si nous allions méditer un peu? Le faire chaque matin aide à apaiser l'esprit."

Un coup d'oeil à Lalita qui n'est pas loin, suivit d'un sourire. Inutile de l'inviter à voix haute, sa soeur sait que lorsqu'elle propose à une personne de se joindre à elle, tout le monde peut venir. Il faut juste accepter le bindi et c'est peu cher payé pour un cours de yoga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Sam 11 Mar - 20:12

Le gitan est surpris par l'invitation, étant plutôt habitué à passer les matinées seul à écouter la radio ou à jouer de la guitare.
Il touche de ses doigts l'endroit où Amiya à posé son pouce, se demandant si elle y a déposé quelque chose où si il s'agit d'une coutume qu'il ne connait pas encore.
Un hochement de tête et le gitan suit la jeune mère vers le lieu de méditation.
Arrivé sur place il lui avoue à voix feutrée.

J'veux b'en essayer, mais peux tu m'expliquer c'qu'il faut faire ?


Le gitan était apparemment novice et semblait inquiet de ne pas savoir comment faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Dim 12 Mar - 21:47

Elle le guide un peu à l'écart du camp, pas très loin. En fait, à même pas dix mètres. C'est vraiment public aujourd'hui. Là, elle étale simplement une couverture sur le sol et s'assoit à une extrémité, en siddhasana. Comme elle ait ça tous les jours, c'est assez simple en fait.

"Tu peux t'installer en tailleur. Sinon, il faut ramener son talon sous toi, et caler l'autre pied entre ton mollet et ta cuisse. Mais si tu ne pratiques pas tous les jours, ce n'est pas très confortable."


Elle lui sourit, attend qu'il s'installe.


"Méditer est un excellent exercice pour le corps et pour l'esprit. Mais la scéance doit être adaptée à nos besoins, ou elle n'est pas aussi efficace qu'elle ne devrait l'être. Dis moi, Ulysse, veux-tu que nous fassions un point sur nos vies? Ou que je t'apprenne à ouvrir tes chakras, pour que plus tard, tu puisses méditer toi-même?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Dim 12 Mar - 22:23

Le gitan regarde Amiya s'installer, en la regardant faire il se dit que ça ne doit pas être trop compliqué il s'installe alors sur la couverture, les fesses par terre il essaye vainement de mettre son talon droit sous lui et de lever la jambe pour mettre son pied gauche sur sa cuisse… en vain, le pied n'arrive même pas jusqu'au genoux.
Le tsigane s'acharne donc quelques minutes pestant intérieurement sur l'absurdité d'une telle posture avant de finalement choisir de se mettre en tailleur.
Il tourne alors le visage vers le professeur et lui offre un large sourire légèrement crispé.
Pas très confortable le siddhasana ? Pas plus que la position en tailleur se dit le gitan, d'ailleurs son manque de souplesse flagrant le force à forcer pour que ses genoux ne se retrouvent pas sous son menton. A priori le gitan est aussi souple qu'une brique et dans peu de temps il risque d'en prendre la couleur à force de s'astreindre à rester dan cette position.
C'est donc méfiant et la voix légèrement pincée et hésitante qu'il demande.


Ouvrir les chakras ?… C'est à dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Dim 12 Mar - 23:25

Franchement, c'est dur de pas éclater de rire. Le demi-lotus, d'accord, c'est difficile, mais le tailleur...les occidentaux sont vraiment pas aidés.

"Les énergies circulent dans ton corps. Les chakras sont les croisements de ces énergies, ou les endroits d'où elles peuvent sortir. C'est de la relaxation, ou un ré-équilibrage du corps, selon ton état."

Elle, elle n'a pas bronché, tout à fait à l'aise puisqu'elle fait ça tous les jours. A croire que son sang circule différemment, pour continuer de circuler pendant ses exercices...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Lun 13 Mar - 16:50

Des fourmis commencent à arriver dans les jambes du barbus, il se tortille sur ses fesses afin d’essayer de sentir ses jambes. et d’ajouter, à demi râleur, mais essayant de garder le plus possible un sourire.

‘lors ça doit êt’ c’que j’appelle des fourmis non ? j’les sens b’en dans mes jambes là, si t’sais comment les faire sortir j’veux b’en apprend’.

Il fait des efforts le gitan, il prend une longue respiration, ferme les yeux, se tortille encore un peu, remonte les genoux en direction de sa tête et passe les bras sur l’extérieur afin d’enlacer ses jambes, oui là ça va mieux, le sang circule à nouveau, un soupire de soulagement s’échappe et avec un sourire bête il rajoute.

J’ai b’coup à apprend’ j’crois. Si ça t’va j’veux b’en qu’on fasse un point sur nos vies.

Trop effrayé par les chakras notre manouche ? Peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Lun 13 Mar - 18:14

Un petit rire qui s'échappe finalement, très vite ravalé. Pourtant, c'est pas très compliqué comme position, les enfants le font si bien...mais voilà, ils sont souples et leurs muscles sont tendres. A croquer.

"D'accord. Faisons cela. A voix haute? ça ne te dérange pas de partager nos soucis?"

Et elle ferme les yeux et commence sans attendre de réponse. Après tout, pourquoi refuserait-il de s'ouvrir?


"Ces derniers jours, mon ventre fait des siennes, je ne comprends pas pourquoi. J'ai mal, je suis malade, j'ai des nausées. Quelque chose est bancal et je ne comprends pas les signaux que mon corps m'envoie."

"Est-ce un manque de repos? Un problème suite à l'accouchement? Une simple maladie passagère? Ou une réaction purement somatique? Je ne sais pas. Mais je dois corriger ce déséquilibre."

Elle ouvre les yeux et énumère, sourcils froncés:

"J'ai un fils magnifique. Mon mari m'aide beaucoup et s'implique. Je suis bien entourée, l'état de Kristal s'est amélioré et j'avance avec elle. Ajeya est adorable, en fait, tout le monde l'est. Je n'ai pas de problème avec ma famille. Ce n'est pas ça."

"Je n'ai eu aucune mauvaise nouvelle. Aucune décision à prendre, aucune source de stress si ce n'est les pleurs de Bajirao au milieu de la nuit. Et même là, il n'a que faim et se rendort vite. Demain m'inquiète encore, je me demande ce que nous allons faire. Explorer le nouveau fleuve, puisqu'il y a eu une crue, c'est un début mais...pas un objectif en soi. J'aimerais trouver un but, une quête. Mais je doute que ça soit la cause de tous ses désagréments."

"D'autant que je ne suis pas la seule malade...quel est le point commun entre Lalita, Kristal et moi?"


La question reste en suspens. Elle a beau chercher, elle ne voit pas...la méditation risque de prendre un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Lun 13 Mar - 18:47

Le tsigane écoute son amie parler de ses soucis, ou de son manque de soucis pour être plus exact. Lorsqu'elle a terminé il inspire profondément fermes les yeux un instant avant de se prêter à l'exercice.
Sa voix rauque est franche, sans tremblement.



Je suis l'plus heureux des hommes surtout d'puis que j'ai rencontré Lalita, l'amour que j'ai pour elle et l'amour qu'elle a pour moi me porte et renforce ma volonté.
Les gens qu'je rencont' sont merveilleux et d'puis qu'je suis au Club ses rencontres ne sont que plus nombreuses.
D'puis qu'je suis dans l'Nord je fais tout pour qu'ceux que j'aime puissent vivre en paix, loin d'la guerre. Tous les memb' d'ma familles acceptent ça et m'aident à réaliser s'rêve.
Le Nord est maint'nant une terre de paix, de liberté et pourtant cette la guerre semb' toujours prête à me sauter à la gorge.

Il faut toujours choisir un camp, être blanc ou noir, il faut t'jours porter un étendard vivre à un endroit c'est forcement s'approprier l'endroit.
Mais j'ne le crois pas ça, j'crois que vivre à un endroit c'est accepter c'que l'endroit nous offre, mais on n'peut pas empêcher les autres d'y aller.


Un silence.

J'ai discuté 'vec Rud Essel il y a peu, c'était puant d'égo, infernal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Lun 13 Mar - 19:06

Ne trouvant pas de réponse à sa question, Amiya a écouté Ulysse. Son discours ne semble pas l'étonner, maintenant qu'elle l'a un peu mieux cerné, tout lui parait logique. Tout sauf...

"Rud Essel? De la Tour? Qu'est-ce qu'il voulait?"


Un rapide regard autour d'elle et elle se penche, l'invitant à la confidence. C'est que si Shankar les entend, elle craint un long discours anti-ascension et un débat stérile. Et pour le coup, elle aimerait bien débattre, c'est plus simple que se poser des questions existentielles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Mar 14 Mar - 16:55

La méditation semble soudainement se transformer en séance de commérage, Amiya se rapproche d'Ulysse qui ne bouge pas d'un pouce, pourtant voyant la mère quelque peu affolé par la nouvelle il parle plus bas.

Il fouinait sur les fréquences du Club, j'l'ai remarqué car ça perturbait les réceptions.
D'coup je l'ai contacté.


Il respire un grand coup.


Il voulait des solution à un problème qui n'en est pas un pour moi. La position du Club le dérange, tout comme mon lien 'vec les BlueMeths.
Il voudrait qu'je coupe le cordon définitiv'ment 'vec ma famille, car tant qu'ce n'est pas fait il ne considère pas le club comme un lieu neutre.
nous avons trouvé un accord, j'ne serais plus le porte parole des BlueMeths.


Le gitan regarde Amiya dans les yeux.

C'qui me dérange c'est que le Club est un lieu neutre, j'crois qu'on ne peut pas faire plus neutre, tout l'monde y est accepté, nous n'regardons pas d'où viennent les gens et si des échanges sont fait ça n'nous regarde pas et nous n'obligeons personne à faire des choses.

J'peux faire beaucoup de concession, mais d'puis 3 ans je me bat tout les jours pour faire du Nord une terre de liberté je fais ça 'vec ma famille et on m'demande de n'plus m'mêler d'tout ça, d'abandonner ce rêve et ma famille.

Mais j'ne peux pas abandonner tout ça ce qui met mes proches et les gens qui m'fréquentent en danger, vous égal'ment.

Cela fait t'il d'moi un être mauvais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Mar 14 Mar - 18:13

Elle hausse les épaules.

"Non, tu n'es pas mauvais. Tu es humain. Comme nous tous ici, tu as dû refaire ta vie avec le peu que les Dieux t'offraient. Tu t'es lié à des hommes qui sont devenus ta famille, parce que tu avais besoin de repères. Comme beaucoup d'entre nous, rares sont ceux qui réussissent à vivre seul."

Un sourire.

"Je t'avais prévenu, Ulysse, qu'il fallait que ta famille soit plus présente dans tes projets. Qu'il fallait qu'ils parlent plus, qu'ils fassent comprendre au monde qui ils sont. Ou qu'au moins, ils donnent matière à se faire un avis différent que celui que les rumeurs nous inspirent."

Et une pause.

"Si un homme, aussi puissant soit-il, te demande à renoncer à ces liens, tu as le droit de lui dire non. En fait, c'est même un devoir, car il ne faut pas céder à ceux qui sont avides de pouvoir. ça ne les aide pas à devenir sages, bien au contraire, ils prennent la grosse tête et vont de plus en plus loin dans leur tyrannie. Franchement, pour qui il se prend? Il n'est rien ici. C'est ça, son vrai problème. Pas ta famille, pas tes liens. Il n'aime pas manquer d'influence."

"Je suis la première à me méfier des Blue-meth. Je comprends que leur présence, sur une terre de liberté, dérangent plus d'une personne. D'autant que...diplomatiquement, on a vu plus efficace qu'eux. Mais ça ne me donne pas le droit de te demander de leur tourner le dos. De la même façon que nous refuserons de tourner le dos à ceux qui sont nos amis, tu as le droit de dire non."

"Et puis, comment Rud Essel peut-il penser que son accord est intelligent? Tu peux dire ce que tu veux, les gens du nord parcourent le nord. Même si tu n'es plus leur porte parole, ils restent présents. Aussi neutre soit le club, il reste dans une zone contrôlée. Son plan est-il de nettoyer tout un continent? Au nom de quoi se le permettrait-il?"

"Et...pourquoi serions nous en danger?"

Un brin d'inquiétude dans ses yeux, elle ne peut s'empêcher de regarder par dessus son épaule pour chercher son fils du regard. Avant de fixer à nouveau le tsigane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Mer 15 Mar - 18:47

Le gitan pose sa main sur le genoux d'Amiya pour la rassurer.

Pour l'moment vous ne risquez rien ne t'inquiète pas, mais les gens se font vite des idées et si vous commencez à passer un peu trop d'temps 'vec moi je crains qu'vous n'soyez prit pour de maudis partisans du Nord.

Il souffle.

C'est épuisant, mais c'est un risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Mer 15 Mar - 19:18

Elle éclate de rire.

"Aucun risque, Ulysse! Tous ceux qui nous connaissent savent notre position. Et ceux qui ne savent pas...il leur suffit de demander."

Elle sourit encore, rassurée.


"Je ne pense pas que tu sois en danger non plus, ni ceux du club. Quel avantage y aurait-il à vous massacrer? Aucun. Seuls ceux qui aiment tuer, pour le sang et non par noble cause, trouveraient leur intérêt. Et encore faut-il qu'ils arrivent jusqu'à vous. Et qu'à ce moment, nous ne soyons pas en mesure de vous abriter sur le fleuve."


Plus sérieusement, un peu trop peut-être:


"Nous ne laissons aucun innocent mourir injustement si nous avons les moyens de l'aider. Il en a toujours été ainsi. Et il en sera toujours ainsi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Mer 15 Mar - 19:34

Un sourire triste pour Amiya.

Moi aussi je dis les choses et je ne cache pas ma position, pourtant je dois souvent m'répéter car mes amis ne sont pas dans l'bon camp du coup ma parole est prise pour un mensonge.


Il regarde ses pieds.

C'n'est pourtant pas mon genre.


Une longue et lente respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   Jeu 16 Mar - 21:07

Sa main glisse sur ses cheveux, du sommet de sa tête à la pointe de sa tresse.

"Un camp? Tu es neutre. Tu n'as pas de camp et aucun camp n'est mauvais pour toi. En vérité, je ne crois pas qu'il y ait de mauvais camp, il y a des gens qui voient des autres. Les autres sont des ennemis par défaut. Et chaque personne voit ceux d'en face comme les méchants, juste par ce que l'autre est différent. Tu n'y feras jamais rien, ne t'angoisse pas pour ça. Laisse vivre. Tu n'empêcheras pas l'humain de penser des conneries."

Elle rougit et baisse les yeux, gênée d'avoir osé lâcher un gros mot.


"Contente toi de rester toi-même et de suivre ton dharma. Y'a rien de mieux à faire. Des méchants qui te trouvent méchants, tu en croiseras toute ta vie et tu sais quoi? ça n'a strictement aucune importance et tu n'y changeras jamais rien. Vis ta vie pour atteindre la Moksha, le paradis, la fin en laquelle tu crois. Et profite de ce souffle que les dieux t'ont laissé quand ils ont exterminé tant de vie. Les Rud, les pillards, les incultes, les fous...ils se réincarnerons en insectes et s'il écrasent les autres dans cette vie, dans la prochaine, tu marcheras dessus sans même t'en rendre compte. T'en fais pas, on finit toujours par payer nos mauvaises actions."

Et de s'étirer les bras...

"Chaque vie est trop courte...on a à peine le temps de réparer nos erreurs antérieures, le tout est de ne pas en faire de nouvelles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L146: Heureux qui comme Ulysse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L146: Heureux qui comme Ulysse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Le Polonais comme Langue étrangère
» Heureux les pacifiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous.-
Sauter vers: