Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L134: Visite médicale

Aller en bas 
AuteurMessage
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 21:48

C'est au milieu de l'après-midi, alors qu'ils campent depuis la veille sur une plage, que la (future) maman vient gratter à la tente de Kristal.

"C'est Amiya! Je peux entrer? Je t'ai apporté quelques petites choses."

Effectivement, elle a tout un plateau plein de pots, de fioles, de plantes séchées dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 22:30

Elle est à ce moment là à genoux, le haut du dos un peu plié, la tête vers le sol, et la chevelure lui masquant le corps comme un rideau de théâtre. Non pas qu'elle attend pour payer à quelqu'un un jump scare façon film d'horreur moisi, mais elle se démêle patiemment la tignasse. Y'en aurait pour laisser ça en friche et que ça finisse vite en dreadlocks naturelles.

Le petit peigne encore attaché à un noeud, elle donne un petit coup sec avant de bredouiller:

Euh...d'accord, entre.

Elle ramène les tifs vers l'arrière et prend son sac devant elle pour le placer dans le petit coin le plus sombre. Rien ne traîne dans les couvertures de la tente. Les pieds sont à l'air libre, les bandages se font vieux, mais elle a toujours le derrière dessus, n'ayant pas changé de position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 22:44

Les pans de la tente s'écartent donc sur le visage souriant de l'indienne.

"Tiens, prends ça, que je puisse m'assoir."

Elle lui tend le plateau. C'est que plus son ventre grossi, plus elle a du mal à bouger, même si elle refuse encore d'admettre qu'elle a besoin d'aide. Et la voilà qui referme bien la tente, après un rapide coup d'oeil dehors, se retourne avec la légèreté d'un éléphant pour faire face à la jeune fille et peine à s'assoir.


"Je voudrais t'examiner de plus près, si ça te va. Déshabilles-toi."

ça sort si naturellement que ça ne peut pas être la première fois qu'elle fait le coup. Au moins, elle a le même regard qu'un médecin devant son patient, un peu curieux, très professionnel, à des kilomètres de juger l'apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 23:01

Le plateau est posé alors que les yeux roulent pour en examiner ses habitants. Le regard se relève vers le gros ventre et semble ne rien y penser, avant qu'ils ne soient un peu heurtés par les derniers mots d'Amiya. Au contraire d'exécuter derechef l'ordre, les poignets semblent aider les mains de la jeune femme à se faufiler un peu plus dans les manches d'un sweat shirt gris.

Tu es médecin ?

Le ton est un peu sec, voilé de suspicion, la patiente semble raidie.

Tu voudrais examiner quoi...?

Question qui relève un peu de l'enfance, quand on a peur d'y aller et qu'on s'imagine tout un tas de scénarii...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 23:11

Elle lève les sourcils.

"Oui, j'ai fais des études de médecine ayurvédique en Inde. Avant que mes parents me marient. Je ne connais pas les techniques occidentales mais la médecine douce a déjà fait ses preuves. Comment crois-tu qu'on ait réussi à survivre jusque là, si personne n'a de notion médicale? Allez, n'aie pas peur. Je veux juste m'assurer que tu ne caches pas d'autres plaies que celles sur tes pieds. Et m'occuper de celles-là."


Elle la sonde du regard.

"Tu veux que je me déshabille d'abord pour faire tomber tous les tabous? ça ne me dérange pas."

Elle commence à tirer les manches de son propre pull pour appuyer son propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Lun 23 Jan - 23:39

Les mains font le chemin inverse pour finalement s'agiter dans l'air afin d'appuyer la négation:

Non non !

Surtout pas, qu'on aurait presque pu entendre, il y avait même une pointe de frayeur soudaine sur le visage. Faire tomber tous les tabous n'a pas l'air d'être son genre.

Les épaules se rabaissent un peu et le corps semble résigné après un gros soupir. Elle commence à enlever le haut. Plier un sweat n'est pas vraiment le genre de priorité qu'on fait en consultation, elle semble vouloir gagner du temps mais c'est peine perdue. Elle meuble:


Oui, j'avais plus l'habitude de marcher et la paire de chaussures n'était pas faite, c'est neuf. J'ai plus trop de fournitures médicales non plus...

Elle porte un large t-shirt bleu marine sans inscription rentré dans le pantalon, trop grand pour elle, informe. Après une vague hésitation, elle le soulève, pour révéler une poitrine assez pleine prise dans un soutien gorge noir basique qui lui tire un peu la gueule, il a des heures de vol au compteur vu l'état des coutures. Un médaillon en or trône au dessus des seins, des personnages s'en détachent en volume, c'est une étrange scène de violence si on s'y penche (une représentation de Saint Michel terrassant le dragon).

Euh...j'enlève aussi mon soutif ?

...émit d'une voix de souris, tandis qu'elle plie encore cette connerie de t-shirt.

Elle ne présente pour l'instant rien de significatif au niveau corporel si ce n'est quelques petits bleus normaux, sa peau ressemble à du lait, elle a un tapis de tâches de rousseur niché uniquement le long et autour des épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mar 24 Jan - 0:02

La réaction face aux tabous semble amuser Amiya. D'accord, elle n'insistera pas trop et elle ne se déshabillera pas, même si elle s'en fiche bien. Elle cesse de triturer son pull et pose les mains sur ses genoux, auscultant avec les yeux.

"Si tu n'as pas de blessures et pas de douleurs, tu peux le garder. Je ne fais que vérifier que tout va bien, je ne regarderais que ce qui est suspect. Si tu me dis que tu n'as mal nulle part, je te fais confiance."

Elle se penche un peu pour regarder le médaillon. Une scène inconnue pour elle qui n'y connait décidément rien en religion quand il ne s'agit pas d'hindouisme.


"C'est joli, c'est quoi?"

Bon, elle n'a pas l'air de voir quelque chose d'anormal. Elle regarde quand même les taches de rousseur.

"Ho, tu es pitta. Il va te falloir des soins différents des nôtres, nous sommes tous kapha. Je vais te préparer ça aussi."

Et comme ça ne doit rien évoquer pour Kristal:

"Il y a trois types de peau: pitta, kapha et vatta. En fonction, on utilise des produits différents pour les entretenir. L'ayurvédique repose sur l'équilibre du corps, prendre soin de soi, c'est rester en bonne santé. Les produits de beauté se fabriquent assez facilement et là où beaucoup ne voient que de la coquetterie, nous voyons un réel traitement. Un corps sain pour un esprit sain."


Elle hausse les épaules.

"Montre moi tes jambes aussi. Et s'il n'y a rien, on va commencer par soigner tes pieds. Tu sais, si tu as besoin de quoi que ce soit, il faut le dire. Tu es avec nous maintenant. Tu as le droit aux fournitures médicales, aux repas, à l'eau et à tout ce dont tu as besoin pour vivre. Inutile de souffrir dans ton coin. Tu peux aussi me donner ton linge, je le laverais avec celui des autres."

...

"Où tu as eu des chaussures neuves? Tu as autre chose, en attendant que tes pieds aillent mieux?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mar 24 Jan - 19:04

N'ayant apparemment pas vocation à se répandre en un long catéchisme ou dans la plus passionnée des ferveurs, Kristal répond simplement au sujet du bijou:

C'est le chef des anges qui a vaincu un puissant démon.

Elle écoute, se défroque, ne semble toujours pas vraiment à l'aise dans l'exercice, presque nue à côté de cette femme. Elle rabat un bras hérissé de chair de poule contre sa poitrine, la main venant tenir l'épaule opposée, et se frotte doucement le menton contre le poignet. Ses jambes n'ont rien de particulier non plus, à part une large cicatrice qui lui barre le genou gauche, plus vilaine qu'autre chose, où l'on devine chaque anciens points de suture le long de l'épiderme amincie, et une fine couche de poils presque rose.

...ça va ça va, j'ai pas mal. dit-elle en frétillant un peu des orteils. C'est sans doute destiné aux dernières questions.

Pourtant certaines cloques sont de compétition. Sans soin dans la vie telle qu'elle est aujourd'hui, facile d'aboutir à la gangrène à partir d'une simple ampoule...
Elle marmonne:

J'imagine que tu n'aimes pas non plus qu'on t'aide pour le linge...

L'ado lui jette un regard en coin, une mèche rousse en travers de l'oeil:

Je suis sure que deux heures après ton accouchement tu serais capable de t'y coller, de peur que ça n'aille pas dans le bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mar 24 Jan - 21:47

Un cicatrice déjà guérie, ni rouge ni enflée, rien à signaler sur les jambes. Elle tire son plateau vers elle, ouvre un pot qui contient une pâte verdâtre. Il y a encore quelques petits morceaux de feuilles, celles qui ont été mal broyée. Et fais signe de lui tendre un pied, celui qu'elle préfère soigner en premier.

"C'est juste pour aider la cicatrisation et empêcher une infection. Ensuite, je mettrais des pansements neufs et tu devras rester sans chaussures pendant quelques heures. Isran doit pouvoir te faire des chaussons si tu veux, il coud très bien le cuir. Il peut te faire des sacs, des accessoires aussi."


Elle ouvre ses mains, patiente, attendant qu'un talon s'y pose. Impassible.

"Kristal, pourquoi selon toi, je ne veux pas d'aide? Pourquoi est-ce que c'est moi qui me charge des corvées?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mar 24 Jan - 22:27

Elle se courbe pour retirer elle-même un dernier pansement âgé qu'elle écrase en petite boule entre ses doigts, puis place le pied droit à l'endroit dédié. Elle a un espèce de bref petit frisson nerveux. Moue qui donne sa langue au chat:

J'en sais rien...ça pourrait être pour des tas de raisons différentes. Parce que c'est comme ça et pas autrement, ou parce que tu représentes la femme qui sait faire, ou parce que tu te sens responsable de tout le monde ici... Ouais, il pourrait y avoir des tas de fichues raisons à ça...

Un pâle sourire. Ses paumes viennent toucher le sol pour prendre une pose plus détendue, mais ses abdominaux sont assez contractés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mar 24 Jan - 23:21

Elle tartine le pied avec douceur, restant ferme pour ne pas chatouiller. Son visage parait concentré, mais elle continue de sourire.

"Il y a deux ans, nous nous sommes tous réunis sous terre. Les dieux, où le hasard, qui sait ce qui nous a tous rassemblé là. A l'époque, Shankar était guru. Il y avait aussi Mukunda, notre sadhu et grand sorcier. On arrivait tout droit d'Inde, pour la plupart. Et à ce moment, tout était encore...sexiste au possible. Et à eux deux, ils arrivaient à bien nous le rappeler."

"Je ne voulais pas que les femmes soient rabaissées, je voulais qu'elles puissent faire ce qu'elles veulent. J'ai donc pris sur moi de faire tout, absolument tout, ce qu'on attendait d'elles. Si elles m'aidaient, j'avais peur que ça devienne une habitude et qu'elles soient réduites à mon niveau."

"Alors j'ai commencé à refuser leur soutien pour les taches ménagères et je les ai encouragé à faire ce qui leur plaisait. Puis Shankar a décidé de me prendre pour épouse et là...il est devenu plus exigent. Il attendait de moi la perfection en tant que femme du guru. Je devais bien me tenir, être parfaite. Ou il s'énervait. Jamais devant les autres, mais assez souvent."

"Il m'avait donné la tache simple de m'occuper des femmes du groupe. A chaque écart qu'elles faisaient, il ne leur disait rien. Mais je prenais pour elles. Avec le temps, je suis devenue plus dure. Et puis j'ai eu quelques problèmes...qui font que j'ai commencé à me concentrer sur mes corvées. Shankar, lui, a finit par arrêter ses reproches. Peut-être est-il satisfait maintenant. Ou peut-être a-t-il compris que je gérais mal la pression."


Elle soupire. Mauvais souvenirs.

"Aujourd'hui, je refuse toujours l'aide des autres, parce que j'ai l'habitude, mais aussi parce que je continue de protéger les miens. Ajeya, par exemple, veut s'affranchir du dictat des hommes. Comment y arriverait-elle si elle passait son temps à faire la lessive? Il y a toujours à faire dans un camp, j'y passe mes journées. Et si elle commence à m'aider...alors elle finira ménagère et au revoir la femme forte."

Quand le pied est tout gluant de baume, elle enroule une bande de tissu autour.


"Je m'y prends peut-être mal, c'est vrai. Mais c'est aussi comme ça que j'ai été éduquée. Pour moi, ça ne change rien. Pour vous, ça peut tout changer."


Et de faire un noeud.

"Et toi? tu voudrais devenir quoi?"


Elle pose le premier pied, attend le second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mer 25 Jan - 1:28

A mesure qu'Amiya parle, Kristal hausse subrepticement les sourcils ou bouge la bouche en des grimaces feutrées, fixant son pied. Des réactions subtiles au massage médical, au discours, ou aux deux, allez savoir.

Un gros blanc suit la question, comme si elle ne l'avait pas entendue. Ou peut être profite t-elle d'un simple instant de silence. Elle finit par froncer soudainement les sourcils et sortir d'une voix légèrement enrouée, en relevant des yeux de chat presque luisants de haine, mais pas sûr que la colère rentrée soit à l'attention de l'interlocutrice:

Quelqu'un me l'a déjà posée y'a pas longtemps et je lui ai dit que ça avait pas de sens pour moi. Je n'ai pas de putain de but, je n'anticipe plus l'avenir que dans la minute. Voilà.

Un autre silence, elle commence à transpirer du front et de la gorge malgré la température, sans doute de la sueur glacée. Douce jeune femme qui semble toujours quelque peu à deux doigts de faire sauter tous les plombs...

Avant j'aurais voulu monter un haras chez nous avec un de mes frères, et puis aussi faire un élevage de chiens. Des tas de trucs. Rien que de la merde là, depuis longtemps de la merde.

Elle range en tremblant de nervosité une partie de ses cheveux derrière une oreille et renchaîne immédiatement sur le sujet précédent, sans ajouter au commentaire la moindre explication, mais le ton a quelque chose de définitif:

Alors je ferais ma propre lessive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mer 25 Jan - 21:49

L'indienne se fige, sans vraiment comprendre ce qu'elle a bien pu dire pour que la jeune fille réagisse ainsi. Elle hésite un peu, puis décide de ne pas bouger, attendant toujours le deuxième pied, les paumes tournées vers le plafond de la tente.

"Ton avenir est donc de faire ta propre lessive. Bien. Autre chose? Faire de la merde pour prouver au monde que si c'est la seule voix facile qu'il a à offrir, tu peux la suivre?"

Elle a presque l'air méprisante à cet instant.

"Ne pense pas être la seule à devoir repartir de zéro. Et si tu es en colère après moi, on peut se battre. J'ai l'habitude. Même si tu es en colère contre n'importe qui. Mais sache que ta vie n'en sera pas plus belle et que tu perdras la mère, la soeur ou l'amie que je pourrais être pour toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Mer 25 Jan - 23:34

Kristal soupire comme un petit moteur mourant. Elle se frotte un oeil puis place son autre pied. Elle prend un instant pour réfléchir et faire tomber la pression provoquée par la question.

Je passe sur tes raccourcis. Tu en fais tout le temps. Comme faire la lessive et devenir une totale ménagère, et entre guillemet devenir une faible... Et c'est toi, le mauvais exemple, qui pourra donner la leçon à Ajeya pour s'émanciper de je sais pas quoi ? Admet que c'est assez paradoxal vu de l'extérieur, et que je n'aimerais pas vraiment t'avoir comme professeur, moi...
Mais se battre pourquoi ? Parce que je suis celle qui ne te refile pas ses culottes ?

Elle renifle sèchement.

Pour les culottes sales justement, ton histoire je trouve ça hallucinant. Je comprends tout à fait la division sexuelle si on peut dire ça comme ça, j'avais certaines tâches que n'avaient pas les garçons et inversement. Ce que je ne comprends pas c'est comment les autres femmes ont pu te laisser t'enfoncer dans ce credo et le valider, on dirait un espèce de masochisme. Peut être parce qu'elles n'osaient pas te contredire ou étaient bien contentes de la situation. Personnellement je me sens plus rabaissée, moins forte, et moins libre en te laissant tout ça. Alors oui tu as l'habitude, tu as été élevée comme ça, mais ça ne change rien à ce que je peux ressentir moi, et pas un seul instant tu n'as pu te dire que ça pouvait me faire simplement plaisir de participer.
Et si je fais un écart qui ne plait pas à Shankar je voudrais avoir affaire à Shankar et me prendre une rouste par Shankar, pas par toi, ou toi qui prend pour moi. C'est absurde.


Elle désigne d'un coup de menton le bidon.

Et puis la réalité va vite te rattraper, va. Ou alors tu vas t'épuiser et tu deviendras plus faible et moins bonne dans tous les domaines, y compris pour ton enfant. C'est ce que je pense.

Sourire.

Alors je ferais ma propre lessive. Tant pis pour l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 0:12

Elle se tait un moment. Puis répond plus calmement, tout en reprenant sa tâche médicale. C'est un fait, il n'y a que le travail pour la détendre.

"La seule chose que je prétends pouvoir enseigner à Ajeya, c'est d'éviter mes erreurs. Et c'est ce que j'aimerais t'apprendre aussi. Je sais bien que je ne suis pas un exemple. Je n'ai jamais voulu l'être. Mais je le dois et c'est difficile."

Elle s'arrête et regarde son ventre, presque avec douleur.

"J'ai peur de m'arrêter. De ne rien faire. Lalita voulait ça. Que je me repose. Ça ne s'est pas très bien passé, parce que j'ai commencé à trop réfléchir. Et à regarder en arrière."

"Si tu penses que ça te rend plus indépendante, fais tes lessives, ton ménage, gère toi. Je ne t'en empecherais pas. Mais n'énerve pas mon mari. Tu ne connais pas ses colères. Et il ne te frappera jamais, sauf pour te tuer."


Elle attrape un bandage et le noue.

"Quant à se battre, ça fait juste du bien parfois. C'est un sport utile. Tu devrais t'y mettre. Ou méditer. Ou fabriquer des choses, ou danser, ou n'importe quoi. Mais trouve quelque chose pour canaliser tes colères parce que les tensions sont contagieuses. Je ne sais pas si tu te rends compte, de tes réactions. Violentes mais silencieuses. Elles émanent de toi comme du venin. Et personnellement, je ne sais qu'y répondre avec la même virulence, que ça plaise ou non."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 1:35

Merci.

Elle inspecte les bandages puis reste silencieuse alors qu'elle remet le t-shirt et le sweat sur son dos. Alors que sa main écarte à peine la toile de tente, elle plisse les yeux vers l'extérieur. Puis ramène son regard vers les couvertures, pour jouer vainement avec une pluche entre ses guiboles. Elle murmure à moitié:

C'est peut être parce que je suis pas quelqu'un de bien, au fond... Je suis pas une bonne personne...

Tandis que l'autre tripote le tissu, une main vient couvrir son front comme un store et camoufle son expression. Elle ne dit plus rien, mais aux reniflements répétés on devine qu'elle pleure. C'est d'une voix grêle et brisée qu'elle miaule de là dessous:

Tu peux t'en aller s'il te plait...

L'inconstance émotionnelle dans toute sa splendeur pathétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 7:54

Amiya ne bronche pas, un peu surprise par tout ce cinéma. L'adolescence dans toute sa spendleur c'est ça? Est-ce que les hormones font ça chez elle aussi? Quoi qu'il en soit, elle tend une main pour effleurer la joue humide. Ses doigts son étrangement doux malgré tous ses travaux, force de soins. Et avec délicatesse, elle écarte la main de Kristal et ses cheveux.

"Je ne pense pas que tu sois mauvaise. Et si c'est le cas, si ça te dérange...si tu n'aimes pas ce que tu es, change. Tu as ce pouvoir."


Elle la prend par les épaules, l'invitant à se loger contre elle sans pour autant imposer une étreinte.


"Je ne peux pas tourner le dos à quelqu'un qui pleure. Alors je partirais quand tu seras apaisée. Tu peux prendre ton temps, j'ai tout le mien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 19:37

Et la proposition ne fut pas rejetée.

Au contraire même, comme un besoin vital, la chialeuse vient se coller au côté de la femme enceinte et répand ses sanglots contre l'épaule, la joue quasiment lovée contre un sein. Apparemment les vannes cèdent de toutes parts, ce n'est pas de la simple petite pleurniche pour se donner du style mais un énorme chagrin. Elle s'accroche à ce corps comme à une bouée.
Toutes choses finissant bien par se calmer un moment ou un autre, les chutes du Niagara faiblissent pour devenir avec irrégularité un simple robinet qui suinte. Kristal commence à tâter et caresser une main d'Amiya comme s'il s'agissait d'un objet curieux. Le sang à la tête et les bronches encombrées, ses lèvres s'écartent à peine:

Un jour je te dirais un secret...

Elle plonge un instant son nez dans le vêtement de l'indienne, comme pour vouloir s'y fondre ou s'imprégner de l'odeur de l'autre.

J'essaye tous les jours...vraiment...de pas basculer... D'être forte... Mais plus les jours passent, plus je me sens vide, inutile, ratée, déjà...déjà condamnée... J'en ai marre, je voudrais mourir... Mais je suis trop lâche... Même ça je n'y arrive pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 20:48

"Par tous les dieux, Kristal..."

Elle la serre contre elle comme si elle avait peur de la briser en s'écartant d'un demi-millimètre. Il lui faut bien se mordre la lèvre pour ne pas fondre en sanglot à son tour, déjà parce que les hormones n'aident pas, mais aussi parce que tout chez l'adolescente lui rappelle ce qu'elle était il y a trois ans à peine, quand elle parcourrait l'Inde seule sur les traces de sa fille. Ces mêmes mots...elle était sûre de les avoir prononcé dans le vide, face à son propre reflet dans l'eau d'une flaque crasseuse. Et elle sait comme elle aurait voulu avoir une réponse à cet instant, n'importe laquelle. Mais les flaques ne parlent pas.

Par conséquent, l'indienne n'a pas de réponse à donner, et elle a beau chercher les mots, elle ne trouve pas ceux qui sont justes. Mais elle se souvient du ressenti. Du besoin d'être acceptée par quelqu'un, n'importe qui. Le besoin de ne plus être seule. Le besoin d'exister.

"Je te promets d'écouter ton secret. Ce jour là, sois en certaine, je serais là."

Et en la berçant un peu, machinalement, comme un maman berce son enfant même s'il est trop grand:

"Pour le reste, j'aimerais te donner de la force pour que tu retrouves confiance en toi. Tu n'es pas ratée, ni condamnée. Mais tu ne le vois pas et c'est dommage. Alors j'ai une proposition à te faire pour te rendre utile. Je te préviens, ce n'est pas un cadeau, c'est même une grosse corvée dont tu voudras très vite te défaire."  

Elle attend patiemment que leur petite nouvelle s'écarte, caressant ses cheveux avec douceur, souriant avec cette bienveillance inconditionnelle dont elle a le secret.

"Je voudrais que tu me surveilles. Que, quand je force trop, quand je vais trop loin dans mes propos ou dans mes raccourcis...et je sais que j'en fais beaucoup trop...j'aimerais que tu claques deux fois des doigts pour m'alerter et me modérer. Pour me rendre plus...humaine, parce que je vais être à nouveau mère et que je dois garder des forces pour le bébé."

Et dans un sourire quasiment commercial:

"Je sais que c'est pas drôle, que c'est pas un but, que ça ne te donnera pas de solution immédiate. Mais au moins, tu seras utile à au moins une personne et je ne manquerais pas de te le rappeler. Et qui sait, tu auras peut-être une révélation un jour grâce à ça? En retour, je te fournirais tous les produits d'hygiène et de beauté qu'il te faudra pour te sentir bien dans ta peau."

"Tu es d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 21:34

Arrachée du corps, Kristal balance des yeux vides dans l'atmosphère.  Egarés, sans flamme. Alors elle ressaisit encore une main, comme pour s'accrocher à la réalité. Un voile finit par tomber. Les yeux sont rougis mais froids à nouveau.

Ok. Le secret... Je t'ai menti.
J'étais pas seule, dans l'abri.

Un blanc, un bon gros blanc.

Je...

Et elle semble manquer d'air. Puis se calme, soudainement, comme un rocher qui descend du ciel pour annoncer la vérité aux hommes.

Tu pourrais pas comprendre.

Elle retire sa main, se frotte le visage, puis joue à ongle contre ongle, avec ses pouces. On sent un gros blocage. Alors elle répète comme une conne, toujours concentrée sur ses doigts:

Tu ferais mieux de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   Jeu 26 Jan - 22:15

Un soupire. Un vrai, long et las. Elle aurait voulu la retenir, la ramener contre elle. La rassurer peut-être. Mais elle n'en fait rien. Pourtant, elle n'est pas vexée, ni fachée, ni triste d'être rejetée. C'est juste qu'elle ne sait plus comment se comporter avec les autres, comment réconforter, comment exprimer autrement qu'avec des gestes qui pourraient, à cet instant, être mal pris. Alors voilà, elle baisse les yeux, humble, sans faire de commentaire.

"D'accord. Tu me donneras ta réponse plus tard."

Elle se lève péniblement, attrape le plateau, dépose deux petites bouteilles en plastique à même le sol. Elle montre la première:

"Du shampoing. J'imagine que tu ne dois plus en avoir beaucoup. Il est fait à base de lierre grimpant. L'autre, c'est pour le rinçage. Lavande et aiguilles de pins. ça fait briller les cheveux et ça sent bon. Essaie, et si ça ne te convient pas, je préparerais autre chose."

Elle s'incline un peu, saluant par habitude.


"Tu viendras me parler quand tu en auras envie ou besoin. Moi aussi, j'ai des secrets. Je doute que tu puisses les comprendre et tu me jugeras surement. Mais ce n'est pas grave. Je suis prête à partager. L'important, quand on se confie, ce n'est pas toujours d'être compris. C'est de trouver les solutions ensemble à nos problèmes. Et souvent, la solution, c'est juste de parler."

Elle sort tranquillement de la tente, pose le plateau devant et s'étire. Il fait frais, mais c'est vivifiant. Au soleil pâle de l'hiver, elle fait son plus beau sourire. La journée est loin d'être finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L134: Visite médicale   

Revenir en haut Aller en bas
 
L134: Visite médicale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notes confidentielles de renseignements - visite médicale
» Congé sans solde et visite médicale
» Visite médicale pour un indépendant
» Visite médicale à la crèche, grrrrr
» Visite médicale et suspension permis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous. :: Ere de Lakshmi-
Sauter vers: