Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lfin153: Bourrasque d'incompréhension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Mer 5 Avr - 20:36

"La gamine" s'est installée dans une crique minuscule, en comparaison des immenses falaises qui l'entourent. L'endroit est beau comme une carte postale, si on excepte le cadavre d'un petit mammifère marin difforme, échoué sur les rochers à l'écart, sorte de croisement improbable entre le dauphin et la loutre, se faisant dévorer modestement et inséminer quantité d'oeufs par une foule de créatures à tailles nettement plus modestes.
.


Son camp est tout préparé, elle a même fait un feu, un bon, à taille familiale bien que solitaire au moment de la préparation, pas celui minable d'un apprenti Robinson Crusoé qui craint que celui ci meurt toutes les dix minutes. Elle ne les attend pas du haut d'une corniche pour les narguer: pas question qu'Amiya fasse un collapse et qu'elle se fasse plomber tout le corps et la tronche d'en bas par Papa Shankar, qu'elle déteste pourtant aujourd'hui pour certains mots qu'il a prononcés. Enfin, si on peut appeler ça de la détestation...Allez savoir, question d'interprétation, mais au moins elle les vit à fond, ses émotions.


S'ils débarquent bien ici, elle pleure toute seule devant le tas de bois incandescent, sanglotant nerveusement en même temps qu'elle passe sa lame consciencieusement sur une pierre à aiguiser. La petite épée est désormais si efficace que poser le doigt sur le côté tranchant suffit à s'entailler superficiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Mer 5 Avr - 21:10

Bien vite, la voix d'Amiya se fait entendre. Toujours aussi inconsciente, elle hurle le nom de l'ado en boucle, inquiète à s'en noircir le sang. Se faire repérer? Elle en a rien à foutre. Mais alors, vraiment. La seule chose qui lui importe c'est de retrouver sa fille. Et s'il lui était arrivé quelque chose? Elle ne supporterait pas d'en perdre une de plus.

"KRIIIIIIIIISTAAAAAAL! KRIIIIIISTAL!!!!"


Au détour d'un virage, la crique est découverte. Et le feu aussi. Sans même prendre le temps de vérifier que c'est bien elle, Amiya pédale de plus belle, devançant un peu son mari qui garde leur fils, saute dans l'eau à peine le sable sous l'avant du pédalo. Trempée jusqu'à la taille, elle se précipite sur la plage pour tomber à genoux derrière la jeune fille et l'empoigner, la tirant vers elle pour la serrer de toutes ses forces. Et tant pis si elle se prend un coup de lame...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Mer 5 Avr - 21:24

Le bébé niché dans le couffin, fixé sur un jerrican, debout l'arme en bandoulière, berçant sa pirogue de ses pieds en s'appuyant sur sa perche, Shankar fixe l'horizon. Ouais, il lui faudrait des putains de lunettes de soleil. Rien de pire que la réflexion quand on essaye de voir ce qui arrive a soi et qu'on navigue le soir vers l'estuaire.
Mais le vent du large amène les prévisibles odeurs de marécages au loin, et de... Fumée ?

Sa femme plus proche de la surface a vu la première et trace. Lui s'occupera simplement de baliser d'un regard panoramique le coin, désigne la crique du poing et balaye le reste de son canon et de son regard ébloui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Mer 5 Avr - 23:12

Elle bascule. C'est un tantinet ridicule, mais, une fois les choses aplanies, dans les bras d'Amiya, elle ânonne, déversant ses larmes dans les beaux tissus de sa maman. La lame a été lâché près de l'atelier précaire:

Dé...défection...mais c'est...c'est n'importe quoi...il sait ce que ça veut dire ce con ? (elle parle du mari, attention)...comment il a pu...comment il a pu penser ça...pourquoi...pourquoi il a pensé ça...jamais...mais jamais de la vie... Mais putain jamais...



Plus étranglé encore:


...jamais. Jamais...jamais...jamais...

Entre les seins encore plein de lait, elle se fait une place plus confortable:

Jamais...et personne pourra le comprendre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Jeu 6 Avr - 17:57

Soulagée, Amiya se détend petit à petit, lève une main pour caresser une mèche de cheveux de sa grande gamine, lui laissant à peine assez d'espace pour respirer, la berçant un peu.

"Qu'est-ce qui s'est passé, Kristal...raconte moi. Pourquoi tu es partie si vite? J'ai eu très peur...tu ne dois pas faire ça, tu sais que ça nous fait tous du mal...au fond, tu le sais, pas vrai? Tu le sens, alors ne recommence pas...shhhhhh, allez, c'est pas grave, ne pleures pas...Main noon na....shhhhhh..."


Hé oui, elle, elle n'était pas là quand ils se sont disputés. Alors forcément, les choses sont plus difficiles à appréhender pour l'indienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Ven 7 Avr - 9:04

Le Guru arrive en bon dernier. Il amarre sa barque en douceur pour ne pas secouer le bébé.
Puis il sort de sa besace un paquet plastique étrange. Froid.

C'est ce qui reste d'hier, hai. Si tu veux manger chaud, faut pas partir quand on passe à table.


Et... C'est tout. Ni amertume, ni colère, ni excuses. Juste cette forme d'ironie neutre un peu spé. Il commence à s'éloigner avec le petit dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Ven 7 Avr - 15:37

Renifle. La voix de Shankar la refroidit tout autant que l'est la livraison à domicile, alors que son oeil rouge regarde son ombre passer. A Ami:


C'est rien.

...
C'est fini.


Elle voudrait s'écarter par fierté mais finalement elle est beaucoup trop bien, là. Peut-être était-ce le but plus ou moins inconscient de la manoeuvre, trouver le moindre truc pour se coller comme une bernique et se faire cajoler. Un vrai bébé. Elle n'oserait pas le faire quand tout va à peu près bien, et est-ce que ça ne pourrait pas passer pour de la jalousie envers le fruit des entrailles ou même Shankar ? Un peu comme lorsqu'on caresse un chien à côté de soi et que celui plus loin rapplique aussitôt pour dire "hé moi aussi, c'est pas juste".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Ven 7 Avr - 18:36

Même si c'est fini, Amiya ne la repousse pas. Si Kristal aime être cajolée, ça tombe bien, la brune adore s'occuper de ses enfants. Et pour une fois qu'une de ses filles se laisse faire...c'est pas elle qui va dire non. Alors elle profite, d'autant qu'elle a besoin de se calmer aussi: elle vient quand même de se faire une sacrée frayeur.

"Tu voudrais qu'on fasse une promenade toutes les deux? Je vais devoir aller chercher des plantes au marais. On peut y aller ensemble plus tard...quand tu auras mangé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Sam 8 Avr - 10:12

Moui...

C'est tout, en guise de réponse. Elle s'en fiche bien à présent, de passer pour l'hystéro du coin ou une faible. Et elle se souvient alors d'un détail de sa petite enfance, souvenir qui aurait été probablement atomisé dans une bouillie confuse de la période, assez insignifiante, si sa mère avait vécu plus de cinq ans après sa naissance. C'est tout ce qu'elle retient de sa mort, d'ailleurs, cette comptine qui s'était installée définitivement aux quatre coins de son âme, et qui était venue naturellement couvrir toutes les voix alentours, toute la journée, le lendemain, et le reste de la semaine. La petite mélodie s'était peu à peu espacée dans le temps, n'apparaissant plus qu'à de rares occasions, mais elle avait fini par se substituer à toute représentation physique de la maman, la faible image mentale du visage qu'elle en avait n'ayant pu être un peu plus cimentée par des référents photographiques, tous virés de la maison le jour du décès. Ne restait qu'une connerie de berceuse et des livres sur des étagères, et aujourd'hui ne reste que la première.


Suivant la chanson dans sa tête, Kristal fait lentement grimper les doigts d'une main, arqués comme des pattes arachnéennes, le long de l'avant bras d'Amiya. Puis, presque arrivés au pli du coude, les font dégringoler rapidement. Recommence la progression. Qui finit par repartir en arrière. Et ainsi de suite. ...ça la fait sourire, illuminant son visage un peu boursouflé par les pleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   Sam 8 Avr - 12:00

L'araignée Gipsy monte à la gouttière, tiens voilà la pluie...Gipsy roule par terre. Mais le soleil a chassé la pluie. Alors?

Alors aucune chance que la comptine soit déjà parvenue aux oreilles de l'indienne, qui se demande ce que Kristal peut bien fabriquer. ça a l'air de la faire rire, on dirait une petite fille. Abhilasha faisait ça aussi, quand elle jouait toute seule. Elle avait son petit monde, qu'elle racontait avec sa petite voix pendant des heures. Et Amiya l'écoutait sans se lasser, tout à sa progéniture, en bonne épouse et mère hindoue. Son premier mari souvent absent, elle n'avait de toute façon que sa fille pour lui tenir compagnie. Où pouvait-elle bien être? Elle a dix ans maintenant. Comme elle doit être belle...

Un pincement au coeur, qui s'étend vite au reste de son thorax alors que l'angoisse monte. Elle serre un peu plus l'ado, tente de calmer son coeur qui s'emballe, de sourire avec bienveillance. Et elle ferait presque illusion, si ses yeux n'avait pas l'air si tristes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lfin153: Bourrasque d'incompréhension   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lfin153: Bourrasque d'incompréhension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous.-
Sauter vers: