Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L145 : Les sirènes vers Ithaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Mar 7 Mar - 21:13

La pirogue suit le cour du fleuve, lentement, tranquillement, les coups de pagaies sont réguliers, en rythme, pulsations d'un coeur aquatique commun.

L'eau glaciale, verdatre, parfois odorante ne laisse poindre aucune envie de baignade.

Les sirènes indiennes continuent de fendre cette fange poisseuse vers leur Ithaque, le fameux Club du gitan.

A l'arrière, Ajeya mène sa barque, donne le la des pulsations et guide, en barreuse, son embarcation. Le regard droit devant vers la chevelure brune de Lalita et plus avant celle de Radjalie.

Sans préambule particulier, elle lance :


Tu as fait quoi tout ce temps Lali ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalita Lilamayi

avatar

Messages : 685
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Mar 7 Mar - 22:06

Lalita se tourne rapidement. Voilà plusieurs minutes pendant lesquelles en silence, elle lutte contre son envie toujours aussi impérieuse en présence de l'enfant de lui coiffer les cheveux.

Elle entrouvre la bouche et se ravise. Lui répondre un vague : pas grand chose ... Ce serait insulter l'intelligence et la maturité de sa fille qu'elle a abandonné.


"Nous avons rejoint Vasco à la Tour. Avec Mukunda, nous étions prêts à rejoindre sa troupe, mais... Ils ont commencé à tous tomber malade... Cette maladie qu'avait Carry mais en pire... J'ai ressenti que leurs corps se vidait de leur âme comme si elle était aspiré par une sorte de néant abrité par la tour... Les gens sont froids là bas d'ailleurs... Marco l'était, tout comme l'enfant Carrie, tu te souviens ? Et puis... Rud Essel, c'est le même problème... De véritables robots..."

"Enfin, pour en revenir à notre séjour à la Tour, nous y avons passé l'hiver car Vasco trouvait que c'était mieux, qu'il ne valait mieux pas arriver à Vertigo en plein hiver."

"Je sais que maintenant, nous aurions pu le faire... Mais je crois que Vasco avait une aventure avec Octavia... Enfin, ils en avaient une."

"Mais Vasco, Jésus, Robby ont fini par être complètement aspirés... Et moi, je me suis réveillée avant de sombrer complètement... J'ai parlé à Mukunda, je crois qu'il m'a entendu. Je lui ai dit que je reviendrai... J'ai fui à Vertigo, Nola et Kurt m'ont bien accueillie, ils ont pris soin de moi. Karl aussi, il a une petite chienne d'ailleurs. Et Nola a deux beaux jumeaux. J'ai rencontré Zachariah là bas, le rédacteur en chef du journal pour lequel j'écris parfois... Mais le temps que je revienne, pour chercher Radjalie et Mukunda, il avait été abattu."

"J'ai demandé à ce qu'on déterre son corps... pour lui offrir une cérémonie respectueuse de nos croyances... Je n'ai pas choisi la voie des eaux pour lui... J'ai peut être été égoïste... Je voulais au fond de moi qu'il puisse se réincarner. Et quand Amiya m'a annoncé qu'elle était enceinte, j'ai presque cru que c'était lui. Un bref instant."

"Puis, on a pu emmener Radjalie... "

Lalita se tourne vers Radjalie et lui prend doucement la main. Un sourire tendre sur la bouche.


"Ce fut un soulagement de repartir avec toi, Radjie... Mais tu n'étais pas très en forme, alors, nous avons du installer sur un travois de quoi te transporter grâce à l'aide de Vertigo. Il y a eu le mariage de Nola et Rhept. J'ai pu faire un peu connaissance avec les jumeaux, et Nola. Ainsi qu'avec Kurt Bunker."

"J'y ai rencontré aussi Thorgvaar... Un homme passionnant. Il devait nous rejoindre au Club, mais il traine encore ses sandales dans le sud..."

"J'ai pu faire la connaissance de Albert Sardine. Et d'autres One Eyed, notamment Xyn. Et puis One et son amie Miette. Une petite fille comme toi. Nous avons fabriqué ensemble des boucles d'oreilles pour la chérie de Léon, je ne sais pas si elle a pu les lui offrir."

"Nous avons repris la route avec Zachariah. La route vers le Club pour l'inauguration. En chemin, nous avons retrouvé Romy qui venait de perdre son bébé, et Kriss son mari. Mary aussi. Ils étaient bien tristes... Et les Lunaires, avec Abigail et Sophie des One Eyed... Et Xyn qui a fini par mourir au Club, il y a peu de temps."

"Sont venus quelques Blue Meth... Il y en a un qui m'a énormément plu, mais tu me connais, je ne suis pas très à l'aise... Je l'ai d'abord observé... Je me sentais bien trop insignifiante pour attirer son attention... Puis, un jour, il m'a vu, il m'a proposé de m'apprendre à jouer de la guitare pour que lorsque Baji Rao naitra, je puisse lui jouer une berceuse..."

"Après... Il y a eu cette guerre, nous avons été tous les deux très tristes... Et... Je lui ai expliqué que je l'aimais... Il a été surpris, je crois, c'était pas le meilleur moment pour avouer ce genre de sentiments."

"Au fond, je crois qu'il est toujours très triste, ou alors ce sont ses yeux bleus qui me font croire qu'il l'est. J'aimerai tellement lui redonner de la joie...  "

Elle se tourne vers la navigatrice si habile sur l'eau qu'elle impressionne sa maman, ravie de partager enfin leurs expériences.


"Et toi Ajeya ? Qu'as-tu fait tout ce temps ? Sur ces bateaux, tu as du vivre des aventures assez étranges et folles !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Mar 7 Mar - 22:33

Qu'a-t-elle fait tout ce temps. Elle ne saurait trop le dire. C'est comme ci chaque jour passé était effacé par le suivant.
Elle ne va pas s'inventer une vie, sa mère le saurait.


J'aurais aimé te raconter comment nous avons parcouru le désert jusqu'à l'empreinte de Shivatom et retrouvé sa roche pour y tailler notre épée avant de chevaucher de blanches montures vers la fin des temps.

Mais ... ce n'est pas ce qui s'est passé.

Nous avons navigué sur le fleuve vers l'ouest sans croiser grand monde pendant de longues lunes. Avec Shankar et Ami nous étions bien moroses avec la famille séparée.
Avant le débouché du fleuve nous avons croisé la route des ninjas. Ils semblaient d'un autre monde. Sortaient d'une mort qui n'avait finalement pas voulue d'eux. Tous ne semblaient plus vraiment vivants malgré tout et la suite a confirmé cette impression.
C'était après cette étrange journée qui n'avait pas vraiment eu lieu.

Plus tard après avoir navigué vers l'ouest encore et encore nous avons accosté sur une île pour passer l'hiver.

Ca a été un havre de paix jusqu'aux évènements cataclysmiques. Ganga y est resté, puisse-t-il avoir trouvé une noble incarnation.

Ensuite nous avons continué vers le sud dans la grande mer vers le Circus pour clore le deal prévu depuis longtemps même si le coeur n'y était plus. D'ailleurs la marche vers la mort de No Future a montré que eux aussi étaient déjà partis pour la plupart, même si ils ne le savaient pas encore.

C'est peu après que nous avons rencontré Kristal et puis l'autre femme Zorro, mais elle n'était plus vraiment là comme Janum comme parfois Isran.

Toutes ces lunes ont vu planer la mort. C'était le cycle de Nirrti. J'espère que notre nouveau cycle nous apportera des choses plus plaisantes.

Je suis heureuse que tu ais retrouvé quelqu'un et qu'il t'offre ainsi un nouvel espoir. Et, elle, Radjalie d'où vient-elle ? Quelle est son histoire même si je l'ai croisée au Lovenest, je ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
radjalie

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Ven 10 Mar - 13:47

Radjalie serre très fort la main de Lalita dans la sienne... elle ne la lacherai plus jamais.

Elle prend la parole quand on parle d'elle.


"Oh tu sais Ajeya ... je ne sais plus moi même d'ou je viens.... mais... ce dont je me souviens c'est d'une enfance heureuse et une vie adulte horrible et emplie de souffrance, sans passer par la beauté de l'adolescence... disons que je n'ai pas eu le plus parfait des mari... loin de la, j'ai connue la souffrance, l'humiliation, les coups et le viol ... mais cet ordure repose 30 pieds sous terres maintenant... Shiva lui a reglé son compte.

Quand je suis arrivée sur ces terres, j'etais accompagnée de l'homme que j'aimais Jadis, mais à mon reveil il n'etait plus la, j'ignore s'il est mort ou à pris la fuite... j'ignore aussi combien de temps je suis resté dans cet état second... c'est la tout mon probleme.

Puis cet homme m'a trouvé. Un acteur coincé dans son role eternellement dans une vie devastée, mais il m'a sauvé. Je lui doit la vie.
Ensuite j'ai croisé votre route brievement ... puis... celle de Lalita. Elle est devenue la soeur que je n'avais jamais eu"


Ces mots la bouleverse et ses yeux rougissent alors.

"Puis je suis tombée malade, gravement malade, et Vasco a fini par se suicider.
Cest à ce moment la je crois que j'ai lacher prise, que je suis devenue une ombre dans le monde des mortels et enfin une ombres dans le monde des morts.

j'ignore comment Lalita à reussi, mais elle m'a ramené à la vie.
Aujourd'hui je ne sais pas encore bien si je suis veritablement revenue parmis vous... parfois j'ai l'impression que ces ombres me suivent... qu'il me suit. J'ai l'intime sentiment que c'est lui qui m'a poussé vers la sortie de ce monde, qu'il veille encore sur mois aujoud'hui .

Chaque jours je croise son regard, c'est assez troublant.


à ces mots elle s'arrete... son regard est emplie de crainte et de surprise.
Quelque chose est en train de se passer dans ses yeux... lentement elle tourne la tête vers la porte de l'embarquation, tandis que sa poigne se resserre dans celle de Lalita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalita Lilamayi

avatar

Messages : 685
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Ven 10 Mar - 22:48

Lalita n'a même pas pris la peine de répondre, trop heureuse d'entendre la voix de Radjalie. Elle ne s'en lasse pas. Trop longtemps cette voix est restée dans la gorge de la fleur du citronnier.
Elle l'écoute, boit ses paroles. Enfin, elle se confie de manière plus précise. Pour la première fois devant Ajeya, mais aussi devant Lalita.

Elle lui sourit encore, même lorsqu'elle semble apeurée par les fantômes.


"La Tour a eu Vasco, comme elle a eu Mukunda. Vasco était chrétien, je ne me suis pas occupée de ses derniers hommages sur place... J'ai laissé ça à Octavia. "

"Mais si on souhaite rester positif, je crois que ce sont les Terres du nord qui t'ont redonné l'envie de vivre Radjalie ! Je crois qu'elles regorgent de magie, que Shivatom a bien posé son pied sur Elles... Que c'est cela qui t'a tiré de ton profond sommeil."

Elle montre les embarcations éparses sur le fleuve, puis surtout, elle montre l'enfant déjà mûre qui manie le bateau avec aisance.


"Tu vas rester avec eux, goûter leurs épices, te laisser soigner par chacun des membres de notre famille. Elle est aussi ta famille maintenant et pour toujours. Et quand tu auras enfin la force d'accepter tes fantômes, alors, nous pourrons nous retrouver...!"

"Ajeya a deux serpents magnifiques..."

Leur feront-ils la surprise de venir les saluer ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
radjalie

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Lun 13 Mar - 13:07

Radjalie persiste.

"Je sais que ça peut être bizarre pour vous tous , y compris toi lalita, mais ce ne sont pas mes fantomes du passé, non, ils sont la, ce sont les fantomes du present.

j'ai vécu avec eux comme seules compagnons quelque temps, et morte ou pas , je sais qu'ils sont dans ce monde, avec moi. Je me suis demandé si j'etais folle et prise d'hallucinations , mais bien à regret , cela aurait étais si simple. "


Elle fouille dans une petite pochette haute en couleur et en perle pendu à son sari et ressort cette petite graine et la tend vers Lalita.

"Regarde. Regarde la bien s'il te plais Lalita. Dis moi que les citronniers et leur fruits ont disparus depuis bien des années. Pourquoi cette graine semble t'elle si fraiche ?

La ou j'ai etais, dans cette endroit merveilleux, je pouvais me reposé sous un citronnier, et les fleurs formé une couronne tout autour de moi, une couronne de protection.
Elle ne peut venir que de la bas. Tout autre explication me semble... iréel malgres tout ceci...

J'ignore qui est cette ombre, elle peut-etre n'importe qui, je ne suis même sure de la reconnaitre.. mais je sais qu'elle existe."
Tout ceci sur le un tout affollé mais serieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   Mar 14 Mar - 21:28

Ajeya écoute avec attention les deux femmes et particulièrement Radjalie.

Le monde tel que je l'ai vu jusqu'à aujourd'hui peut receler quelques ilots préservés au milieu de tout cet enfer.

Alors qui sait ... peut-être que ton verger existe bel et bien.

Quand aux ombres, nous avons tous au dessus de nous, les karmas de ceux qui sont partis. Ils nous regardent et je crois ils nous conseillent en notre for intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L145 : Les sirènes vers Ithaque   

Revenir en haut Aller en bas
 
L145 : Les sirènes vers Ithaque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neuilly : Martinon vers la sortie
» vers la sobriété heureuse
» Vers qui se tourner?
» Granville: vers un évènement Maritime?
» Les ports bas-normands tournés vers l’avenir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous.-
Sauter vers: