Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L139: Prière pour Monsieur Camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: L139: Prière pour Monsieur Camille   Dim 12 Fév - 11:27

Tout a commencé quand Amiya a voulu appeler Monsieur Camille. Elle aurait dû le faire plus tôt, mais voilà, elle n'osait pas. Elle n'a jamais su s'il lui avait délibérément tourné le dos à l'époque, ou s'il s'agissait vraiment d'un concours de circonstance. Mais voilà, ce n'est pas lui qui a répondu. C'est « Bordeleau ». Et « Bordeleau » a dit qu'il allait mal, alors elle a promit de prier pour lui. Enfin, pas promit, mais elle a dit qu'elle le ferait et Amiya tient toujours parole.

Alors ce matin, sans explication aucune, elle a quitté le camp, laissant juste un petit mot sur l'oreiller, sachant que c'est le dernier endroit où on ira la chercher puisqu'elle se lève toujours la première.


« Je pars sans radio, je suis sur la rive.»

Seule, elle a prit une des pirogues et a rejoint la rive. A peine est-elle arrivée au sol que l'enfant qu'elle porte s'est agité, comme s'il sentait que c'était là qu'il devait naître. Les terres du nord et leurs mystères l'attirent comme elles attirent ses parents depuis une centaine de lunes déjà. Ils sont liés à leur magie, peut-être par passion des légendes, peut-être parce que Shivatom lui-même a marqué l'endroit.

Sereinement, elle ignore les coups dans son ventre. Aujourd'hui, c'est tout une mission qu'elle doit accomplir. Au début, elle marche simplement le long de l'eau, cherchant passivement un endroit moins sablonneux. Et enfin, elle arrive au début d'une motte de terre humide et froide qui semble lui convenir.

Péniblement, elle se met à genoux, serrant son bidon dans ses bras, et dépose sa besace au sol. Dans son sac, elle a prévu tout un tas de choses incohérentes, à commencer par des brindilles qu'elle dispose en tas. Sous ces dernières, elle place une bande de tissu imprégné d'essence, la saupoudre du contenu d'une balle et frappe deux silex au dessus. Vite, le tissu s'embrase et il fait déjà un peu plus chaud, pour elle qui s'apprête à rester là pour un moment.

Ceci étant fait, la voilà qui creuse directement à la main, sculptant un homme de terre en commençant par son visage. Tout lui prend du temps et il lui faudra bien une heure avant qu'un homme soit couché devant elle. Mais ce n'est pas n'importe quel homme qu'elle veut, c'est Monsieur Camille. Alors elle place deux pierres blanches sur ses yeux et plante une fleur fanée sur son thorax.

Tout est prêt. Elle peut commencer.

Elle se remet debout, pieds en ouverture, le pouce, l'index et le majeur fermés, les autres doigts en ouverture. Comme une biche en ombres chinoises. D'un coup, elle ouvre ses genoux vers l'extérieur et les plie jusqu'à rejoindre le sol, en équilibre sur la pointe de ses pieds. Ses mains bougent, son pouce se ferme sur les paumes, ses autres doigts sont collés et tendus vers le sol, sauf le plus petit qui pointe vers l'horizon. Ainsi, elle salue la terre.

Puis, sans changer de mudra, elle place ses mains sur ses yeux, attend un peu, écarte les bras et dans un demi cercle, joint les mains au dessus de sa tête.
Ainsi, elle salue les dieux.

« Shivatôm, Toi qui a foulé ces terres et qui les a bénie, permet moi de prier pour un ami. Permet moi de prier sa Foi et d'invoquer la puissance du Transvaal.»

Elle se remet à genoux, sur le flanc droit de la représentation.


« A lui qui est blessé, j'applique les soins que Tu nous as enseigné. »

De son sac, elle sort une boite où des feuilles ont été écrasées de façon à faire un baume. Achillée millefeuille, fraisier sauvage, noyer, plantains, reines-des-prés. Ne sachant où Monsieur Camille peut-être blessé, elle applique la bouillie verdâtre sur ses bras, son ventre et ses jambes.
Ainsi, ses plaies seront guéries.

Mais ça ne lui suffit pas. Depuis trop longtemps, elle crève d'envie de l'aider, parce qu'elle l'aime beaucoup en fin de compte. Parce qu'il a une jolie voix. Parce que lorsqu'il lui parlait, elle dormait paisiblement. Parce qu'il savait et qu'elle aimait apprendre. Alors, maintenant qu'elle l'a sous la main, ou qu'elle a son substitut, elle compte bien aller au bout des choses.

Elle sort de sous ses vêtements le petit couteau de fiançailles, celui qui ne coupe pas bien mais qui représente la force de son mariage. Et avec la lame, difficilement certes, elle coupe la fleur fanée.


« Terre du nord, Toi qui nous nargue depuis le début des cycles, je te guéris des maux du temps. »

Et elle creuse délicatement dans le torse de la statue, retirant la terre et la jetant par dessus son épaule. Elle sort une autre boite de son sac, en verse le contenu dans cet espace libéré. A l'odeur, il s'agit de terre de marécage, très fertile, mélangée à ce qui doit être du fumier à base de chairs de poissons. Sans sourciller, elle tasse un peu puis sort une graine d'opiacé.

« Terre du nord, je t'apporte la vie et le renouveau. Puisse cette graine pousser et apaiser Ton âme, Ton corps, Tes fidèles. »

Elle plante, simplement, et arrose à peine de quelques gouttes pour ne pas noyer la plante.
Ainsi, elle espère soulager son ami en profondeur.


« Puisse ce sirop ravir Ton palais, adoucir Ton cœur, couler dans la gorge de Tes fidèles. »

Et de sortir un flacon de son sac. Sisymbre, cresson et miel. Qu'elle verse sur la supposée bouche de Monsieur Camille.
Ainsi, elle espère le soulager superficiellement.

Elle devrait s'arrêter là, mais non. Il y a une dernière chose à faire, une chose qu'elle n'avait pas prévue, mais qui soudainement l'inspire. Elle sort son pot à bindi, applique le kumkum sur son front. Et passe ses pouces sur ses yeux, étalant son maquillage partout sur son visage et sur ses doigt. Et de dessiner des pupilles sur les yeux blancs.

«Lord Shivatom, je te supplie d'ouvrir le troisième œil à un être qui m'est cher. Permet lui de voir le monde sous son aspect le beau et le plus pur, ou permet lui de le voir sous son aspect le plus vrai. Qu'il soit heureux de voir par Tes yeux ou par les siens. »

Ainsi, elle espère que son ami soit heureux et qu'il puisse la reconnaître, un jour, s'il la croise.

« Transvaal, Toi qui a le souffle, Toi qui a l'âme, la mort et la vie, porte à Monsieur Camille mes prières. Qu'il se remette vite, car il est Ta voix. »

Elle se penche et embrasse le haut du crâne de sa poupée vaudou.

« Transmet lui mon amour et ma force, pour qu'il ne se sente jamais seul pendant sa convalescence ni aucun jour de sa vie. »

A nouveau, elle se lève, salue la Terre et les Dieux et se tourne vers « Bordeleau ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L139: Prière pour Monsieur Camille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alerte: Joseph Kabila demande l’asile politique au Congo-Brazza!
» Buffet de rêve pour 10 enfants.
» Camille Rose Naturals
» A MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous.-
Sauter vers: