Forum lié au jeu Fractal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 fin de Lune 129 : Desi taxi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: fin de Lune 129 : Desi taxi   Mer 4 Jan - 19:57

La flotte est prête au départ : Deux pirogues avec caisse de stabilisation, reliées au pédalo par un astucieux montage impliquant travois, toile et besaces... Le merdier qui sert de tente lors des escales est remonté pour former une plate-forme ad-hoc afin de rendre les traversées moins sommaires, et moins dangereuses surtout.

Le cul planté dans une fange presque sèche, jouissant des derniers instants de délicieuse aridité d'un feu pétant le méthane ambiant avant de plonger dans la grande flaque, les indiens en profitent pour frire des samosas richement garnis d'insectes. Les prochaines lunes verront les gambas et petits poissons régner dans les écuelles.

C'est sur ce tableau délicieusement contemplatif, détendu, silencieux et loin de trahir une quelconque méfiance que les passagères peuvent découvrir leurs futurs hôtes.

C'est avec un simple sourire que Shankar accueille les nouvelles venues, un simple geste, mains jointes sous le menton, et un simple mot, avec emphase néanmoins :

"Namaskar !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Mer 4 Jan - 22:09

De la méfiance il semble y en avoir du côté de la jeune voyageuse. Ou du moins de la réserve.

Peut-être que la cigarette magique de Toussaint aurait finalement pu l'aider à la rendre plus souple sur ses appuis, toujours est t-il qu'elle s'avance quand même...mais ne rentre pas vraiment dans la sphère privée.
Elle a un sourire un peu figé sur son visage de poupée de glace lorsqu'elle les regarde un à un de façon rapide, et répond assez gauchement bien que discrète, d'un très simple lever de main gantée, au salut mieux emballé de Shankar.

Salut. Moi c'est Kristal...de la radio...

Elle aurait voulu avoir du coffre mais c'est plutôt marmonné. Pas certain qu'elle s'en rende compte elle même d'ailleurs, parler par le filtre d'une radio est une chose, en est une autre de le faire confrontée à plusieurs paires d'yeux.
Elle ne trouve visiblement pas grand chose d'autre à dire pour le moment, alors elle se contente de resserrer les doigts sur les lanières de son sac, et regarde de manière faussement distraite l'embarcation, en attendant autre chose.


A part un air relativement fatigué et des yeux comme éteints, rendant peu de chaleur ou une tristesse renfermée, elle a l'air d'une jeune femme en pleine forme, ne présentant pas de traces de lutte ou de souillures, si ce n'est la boue accrochée à ses chaussures montantes et quelques tâches négligeables au niveau du falzar.
C'en est même un peu étonnant dans un monde en ruines, tout parait neuf, comme à peine sorti de la boutique.

Absence d'arme ostensible également...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Mer 4 Jan - 22:45

Toujours installée à gauche de son époux, l'indienne s'affaire à servir une infusion dans des tasses et des pots de tailles et de matières variables. Tranquille aussi, elle ne se soucie pas vraiment du monde qui s'est attroupé un peu plus loin, trop concentrée sur sa casserole bouillante qu'elle ne voudrait pas renverser.

A l'approche de la jeune fille, Amiya lève ses yeux noirs et brillants. Elle laisse bien évidement Shankar saluer le premier avant de poser sa vaisselle et de se mettre péniblement debout, la main droite sur son ventre de plus en plus rond. Elle a les cheveux longs, tressés et propres. Un peu de maquillage sur les yeux, une peau lisse et trop bien entretenue pour les circonstances. Un pull trop large qui cache ses formes, un pantalon en toile et un voile rouge sur les épaules.

Sans geste brusque, sans hâte, elle s'approche de Kristal. A son tour, elle joint ses mains devant sa poitrine et s'incline un peu.

"Namaste. Je suis Amiya de la radio. Soit la bienvenue parmi nous."  


Elle sourit à peine, examinant la nouvelle venue de haut en bas, cherchant le moindre petit signe de maladie ou de déséquilibre. Elle se permet même d'en faire le tour pour la voir de dos, sondant jusqu'à sa posture. Et doit sembler plus ou moins satisfaite puisqu'elle ne fait aucun commentaire.


"Voici Shankar, mon époux. Ajeya, notre...fille. Isran, notre ami le plus discret et Janum le silencieux. Ne t'inquiètes pas trop pour lui, il finira par se réveiller de sa méditation. Viens, installe toi près du feu et mange à ta faim ce soir."

Elle tend la main et désigne la droite de l'enfant. Puis sourit chaleureusement cette fois. C'est impressionnant comme son visage est expressif quand elle le veut.

"Tu peux poser tes affaires, nous ne te prendrons rien. Les Singh ont beaucoup de défaut mais ne sont pas des voleurs. Si tu as froid, nous avons des couvertures et des fourrures pour te couvrir. Si tu as besoin de quelque chose, demande le. Nous verrons ce que nous pourrons faire."

Pour montrer l'exemple, elle revient s'installer à la même place. Et sert une tasse supplémentaire dans la foulée, avant de toutes les faire passer de main en main. De la, elle continue d'observer chaque mouvement, aussi attentive qu'un jury pendant une audition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Mer 4 Jan - 22:58

Shankar jette un regard à son épouse. A son air détendu, il semblerait que la nouvelle ait passé avec succès le premier examen médical, ouvrant ainsi la permission aux examens plus étendus.

Oscillant naturellement de la tête, par enthousiasme, il reste assis et ne cesse de manger. Entre deux bouchées, il commence :

Haan, nombreux sont les gens avec des ennemis dans la région. As-tu eu le temps de t'en faire ? Des dangereux, qui en veulent à la vie ou au corps ? Si oui, je préfère mettre de la distance entre eux et les miens. Une vie ou deux d'espace devraient suffire.

Oscillant à nouveau du chef, il fait gauchement tomber son pistolet mitrailleur qui s'écrase dans la glaise avec un cliquetis métallique. Le genre de carillon pas très rassurant en matière de robustesse.

Mmmmh. Avec mes mains, en attendant de trouver mieux. As-tu des balles aussi ? Ou de quoi réparer ça ?

Une fois de plus, le voici qui agite son arme à la crosse rongée et au canon tordu comme un gosse infoutu de se séparer de son jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Mer 4 Jan - 23:22

Ajeya scrute le nouveau visage. On voit dans ses yeux brillants toutes la curiosité de l'enfance face à la nouveauté. Elle a rangé ses petits amis dans leur boite pour éviter d'effrayer la nouvelle venue.

Ram ram motee, je suis Ajeya Nagavanhi Sapera, sois la bienvenue parmi nous.

Elle attend maintenant que la jeune fille vienne s'installer à sa droite pour goûter un peu plus à ce vent neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Jeu 5 Jan - 12:45

Ah, bonjour Amiya.
Merci...

En pivotant ses tempes de droite à gauche sans pour autant se retourner, elle parait sensiblement étonnée par le manège de la femme qui passe dans son dos. Kristal va même jusqu'à baisser le menton,  comme pour inspecter son propre buste et ses jambes afin d'y vérifier que rien ne jure.

Elle rend au soleil un sourire crispé, puis se dirige finalement à la place désignée, en prenant soin de retirer son sac alors qu'elle s'installe en tailleur. Son visage s'adoucit alors qu'elle croise les yeux de l'enfant qui sont désormais tout près d'elle, elle souffle un "salut salut" de côté avant de saisir le bol fumant qu'on lui tend, et de remercier tout aussi bas. L'ado louche une brève seconde dessus, se demandant probablement de quoi il s'agit vraiment (voire d'autres questions d'ordre plus paranoïaque...). Elle attendra en tout cas sagement l'exemple d'un autre avant d'y goûter, sauf si on la pousse à le faire avant, par insistance d'un regard ou d'une parole, auquel cas elle s'y pliera...

Dessous son bonnet son attention se porte naturellement vers Shankar qui a trouvé dans l'immédiat un sujet de conservation...plutôt particulier ; son air paraît concerné mais en observant bien le bas son visage on dirait qu'elle se mange un peu l'intérieur des lèvres, par stress ou comme si elle avait envie de rire. Peut être les mimiques typiquement indiennes dont elle n'a pas du tout l'habitude... Quand arrive le sketch du flingue bricolé au fond d'un garage louche, la nouvelle arrivante secoue un peu son crâne en guise de négation.

Bah j'ai aucun ennemi, ou si j'en ai je les connais pas...

La jeune américaine fait à présent une moue dubitative et commence à froncer les sourcils en suivant les mouvements anarchiques de l'arme.
Cela ne la rend pas spécialement jouasse, voire très tendue, lui dire d'arrêter tout de suite d'agiter ce truc lui brûle probablement le palais, mais elle reste bonne diplomate et n'en fait pas mention. Ou alors de façon détournée.

J'ai pas de munitions ou de pièces pour ton Mac-10 non, j'ai qu'une bouteille de poudre en granulés et des petites boites d'amorces... Tu l'as trouvé dans cet état ? Il a l'air plus dangereux pour le tireur que pour la cible, là, c'est sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Jeu 5 Jan - 19:03

Amiya lâche des yeux la jeune fille pour suivre l'arme d'un mauvais oeil. On peut dire ce qu'on veut de Nirrti, il n'empêche que si l'arme n'avait pas voltigé pendant l'éruption volcanique, leur chien serait toujours vivant. A vouloir trop bien dresser Ganga pour qu'il aille tout chercher, ils l'avaient conduit à sa perte.

Mais plutôt que laisser des paroles haineuses s'échapper, elle se mord la lèvre et souffle sur sa propre tasse avant d'en gouter une petite gorgée. Une simple infusion de fruit de coriandre pour bien digérer, comme toujours, les préparations de l'indienne sont meilleures pour la santé que pour le palais.

Par contre, la mention d'une bouteille de granule l'intéresse et la voilà fixe le sac de Kristal, se demandant ce qu'il contient vraiment. Elle ne demande toutefois rien, pas par politesse puisque l'indiscrétion est une notion peu connue en Inde, mais bien parce que c'est à son mari qu'on s'adresse. Quand ils auront fini de parler de pistolet, elle pourra parler de nouveau. Et comme elle ne veut pas attendre trop longtemps, elle se permet un discret coup de coude dans les flans de Shankar pour lui rappeler qu'on ne joue pas à table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Jeu 5 Jan - 22:15

Ajeya regarde également Shankar attendant la sentence du Shri.


Elle tend la main vers Ami pour qu'elle lui passe une tasse et lui fait un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Jeu 5 Jan - 23:18

Ses sourcils marquent quelques vagues indécises, visiblement en quête d'une bonne réponse à ça. Les gens sans ennemis sont si rares qu'il s'en retrouve presque désarçonné.

Haan, dangereux, très. Je peux me faire tuer par envie et jalousie, alors qu'il ne fonctionne même pas, sauf pour concasser le riz. Mais il sera bientôt réparé. Sans doute lors de la prochaine ère de Durga.

Hmmm...


Il est peu prudent de ne pas connaître ses ennemis. Mais après, tu mèneras ta vie comme tu l'entends. Tuer moi même et ne plus déléguer m'a beaucoup appris en ce qui me concerne, sur moi même.


Visiblement, si la traduction littéraire passe, celle culturelle a un peu de mal. Et visiblement encore, avoir la gosse en face de lui l'a, d'instinct, fait passer du vouvoiement radiophonique au tutoiement plus assuré. Encore un effort et sans doute, apprendra t'il à ne plus parler que de lui aux inconnus qu'il sonde par prétexte pour raconter sa vie.

Soni, passe le tilak à notre passagère.
Ajeya, montre lui les petits. Si tu ne fais pas les présentations et qu'ils sortent des paniers, on aura une mauvaise surprise.


Il ouvre et ferme la bouche, l'air sombre tout à coup. Non, plus la peine d'appeler le chien désormais. A croire qu'il est d'avantage connecté à son épouse qu'il ne le pense. Serrant le mac dans ses paluches, il reprend son sourire.

Pourras-tu assister ma soniya pendant la traversée ? As-tu des savoirs faire particuliers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 1:36


En déviant son oeil vers Amiya, elle boit aussi. Une gorgée, et puis de se rincer à nouveau un peu la gorge. Elle ne dit rien à la doyenne, ne la congratule pas, bien qu'un fugitif regard passe. Il dit peut être merci et il a peut être envie d'y croire, parmi les ténèbres. Parmi l'Ombre.

Même si elle suit toujours vaguement Shankar, elle porte un instant son regard de...cristal justement, vers Amiya. Leurs peaux contrastent, entre le feu et la glace. Ses yeux aussi à vrai dire. Entre chiens et chats, qui s'accouplent fugacement. Des milliers de kilomètres et peut être autant d'histoires bizarres. Bien des poèmes pourraient être déroulés.

T'as une drôle de chance toi.

C'est tout ce qu'elle évoque avant aussitôt de se détourner vers celui qui partage ET la case guignol ET la case grand chef, dans son bref schéma mental. Il parle et elle boit encore, en essayant de fixer le fond de ses yeux cette fois, de le sonder sans pudeur, et peut être que cela sera vu comme une sacrée offense. Il parait si détaché de sa propre réalité, de ses mots semblant imbriqués pour créer un cirque...c'est du théâtre pour elle.

Il paraît si sûr.

Je sais pas trop, au niveau des savoirs...

Elle esquisse un début de sourire tendre et agite vaguement sa main libre vers lui.

Tu pourrais ranger ton arme ? Chez moi c'est impoli à table.

Elle pose sa main sur le sol et tapote un peu en finissant par montrer la plage derrière les épaules du chef.

Je pense que cette relation c'est du donnant donnant.  
Je connais plein et pas beaucoup de choses...


Elle offre un petit clin d'oeil à la gamine. Puis plonge un pic de glace dans le regard d'Amiya. Elle essaye de regarder sincèrement Shankar ensuite, et d'un mouvement de tête lui indique de balancer la chose. La nouvelle est discrète mais sait monter au clash... Ou à moitié. Et pas que. Elle ose lui donner un ordre.


Je parle de ton arme. Range la. Range ça s'te plait. C'est pas cool.


Dernière édition par Kristal le Ven 6 Jan - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 12:13

Sa tête n'oscille plus du tout, et la barre de ses sourcils descend à peine vers l'orbe des yeux.

Chez moi, il n'y a pas de table.
Si chez toi c'est impoli, ne le fais pas.


Le mac toujours dans la gauche, la droite cherchant un beignet.

Si un jour tu es reçue par un sindhi et que tu ne vois sur lui aucune arme, c'est qu'il te tend un piège.

Il coince le samosa dans sa bouche et fend l'air de sa main d'un coup ascensionnel, comme si il jetait un truc par dessus son épaule. Un regard lourd aux siens tandis que sa moustache se contorsionne avec la mastication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 14:11

...ça pue. Elle pourrait remercier poliment pour la tisane et se barrer avec son sac.

Mais bon, Kristal...

En fait de timide, elle ne peut plus empêcher le rire. Son visage perd le marbre un peu fissuré, elle pose la tasse, et se met une main devant la bouche, l'autre au dessus du front, et elle transpire une sorte de joie. On sait pas vraiment d'où ça vient, sans  doute du cœur, une expression émotionnelle qui explose d'un coup, pour rien, camouflée avant ça. Elle ne sait même pas qu'elle rit pour la première fois depuis deux ans.


C'est bien gentil mais ça pourrait paraître complètement inconvenant. Elle se ressaisit un peu et agite les mains vers les adultes pour mimer vivement un apaisement, qui la concerne sûrement plus qu'eux.

En fait de timide on remarque qu'elle est pleine de gestes, et qu'elle a une manière d'être qui respire bêtement la franchise, la fraîcheur, ce n'est pas quelqu'un qui a l'air de jouer un rôle, de se donner un genre, ou alors elle le fait très bien. Avec encore un peu de rire dans la voix :


Pardon...
Mais tu sais ça fait un peu de temps que j'ai pas parlé à des vrais gens et puis t'es bizarre direct. Pour moi hein.

Elle mime le flingue deux secondes façon Soprano et grossit un peu la voix en vieux rital ricain cliché.

Tu as des ennemis petite ?

Elle sourit un coup et ouvre les bras en signe d'ouverture.

Et puis j'ai pas dit ça parce que je te trouvais insultant. J'ai dit ça parce que j'ai peur. Je connais un peu les armes mais ça me fait toujours peur. Chez moi il y avait des armes partout.
J'imagine qu'il y avait une sorte de peur qui flottait partout, dans l'air, et dans ma tête.

Cette dernière phrase est un peu bizarre, presque narrée. Elle laisse un peu de blanc et renchérit. Le truc c'est qu'elle regarde tout le monde, sauf ceux aux regards vides, et elle passe son regard naturellement, comme si elle avait une très vive habitude de parler en communauté. Elle les regarde tous et on sent définitivement que le cul un peu serré du début en est pas vraiment un.

Elle dégage surtout une certaine bonté, une grâce un peu triviale mais tellement plus belle que n'importe quoi.

Ce serait bien qu'on se dise direct quand on est gêné par l'autre, ce qu'il dit ou ce qu'il fait. Parce que sinon ça va être chiant et compliqué.

Elle enlève un gant et place sa main en flottement au dessus de celle de la plus petite à côté d'elle. Le contraste est saisissant. Elle a de longs doigts de pianistes, neigeux.

T'as vu ? Moi je brûle au soleil. Toi, il est dans ta peau.

Triviale on disait. Surtout gracieux, on disait.

Elle regarde à nouveau Shankar, en coin mais ciblé.

Ton arme me gène quand tu me parles, je te le dis. Ça me fait peur mais je pourrais peut-être jeter un œil dessus plus tard si tu le permets, pour l'arranger un peu, si tu veux voir ce que je sais faire. Tu sais tu pourrais le montrer dans un holster sans l'avoir en mains, là t'as juste l'air d'un gros naze avec un flingue pourri dans les pognes. Quand tu l'as fait tomber, je t'ai trouvé con. Mais vraiment con hein.

Cash. Bim bam boum. Elle fait pas des façons, c'est sûr. On attend la réaction des femmes, et du mâle aussi têtu mais débonnaire qu'un vieux bulldog. En beaucoup plus impressionnant. Le clown est quand même un type qui pourrait lui casser la gueule aisément, et la fracasser du poids de ses muscles, une fois attrapée.


Dernière édition par Kristal le Ven 6 Jan - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 17:48

Quand son mari le lui demande, elle sort simplement un petit pot de son sac, pour appliquer le bindi comme le veulent les traditions. Mais la suite des échanges la stoppent net dans son élan et elle suit les échanges en silence, le regard allant de son époux à Kristal. Jusqu'à ce que brusquement:

"ça suffit."


Le ton est sec, il claque dans l'air comme une balle perdue. Amiya ne sourit plus mais n'a pas l'air en colère pour autant. Justement terriblement...figée. Comme si son visage était une statue en pierre. Ses yeux par contre sont glacés et les ceux qui la connaissent savent à quel point c'est mauvais signe.

"Shankar n'est ni bizarre, ni naze, ni con. Pas plus que toi, qui ose parler de politesse et injurier tes hôtes. Il y a des règles ici, la première s'appelle respect. Surveille ton langage devant tes ainés et devant le Sri."

Elle se lève sans s'appuyer sur ses mains à la manière des danseuses, ouvre son pot et y passe l'index. Son doigt sort rougit de kumkum et vient s'écraser entre les sourcils de Kristal sans demander son avis, mais sans violence pour autant. Par contre, elle ne prononce pas les bénédictions, estimant sans doute que ce n'est pas mérité.

"Être une femme dans cette famille signifie être parfaite dans son rôle, quel qu'il soit. Le tien, aujourd'hui, est celui de passagère. Tu représentes ton pays, ton passé et ta culture. Si je ne parle pas ta langue maternelle, je doute que le mot "franchise" soit le même que "maladresse". Fais honneur à ton peuple et pèse tes mots ou tu tu seras traitée en firengi. Et crois moi, ton séjour sera moins agréable."

Aucun doute possible là-dessus, si elle a envie de pourrir la vie de quelqu'un, elle en est capable. Sans vraiment s'adoucir et prouvant qu'elle, elle tient son rôle à la perfection, elle ajoute simplement:


"Mais tu a raison, si quelque chose gène l'un d'entre nous, il doit en parler. Le dialogue est souvent la meilleure solution face aux problèmes."

Aussi vite qu'ils se sont figés, ses traits reprennent vie et dessinent un sourire chaleureux, avant qu'elle ne retourne s'assoir pour servir Ajeya de la main droite.

"Souffle dessus, c'est chaud. Il reste du miel dans la caisse en bois. Tu en veux?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 20:09

Elle ferme juste sa gueule, reprend son gant, et regarde maintenant le chef d'un air particulièrement exsangue. Vide. C'est du papier glacé, un mannequin sans vie. Elle rapproche son sac de sa cuisse. Les gestes sont hachés, durs, un robot. Toute la poésie c'est envolée.
Et plus de mots.

Elle commence à mettre une lanière de son sac sur ses épaules, l'air de plus rien en avoir à foutre.
...ça se passe très mal, dès les premières minutes. Du rire au rien. Elle va s'en aller. Elle parait soudain iceberg. Elle va vraiment s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 21:34

Ajeya a la tasse dans une main, elle entend vaguement ce que lui souffle sa mère. Mais ce sont surtout les derniers échanges qui la glace. Il faut faire quelque chose pour briser cela.
Alors elle se retourne avec un grand sourire vers leur nouvelle compagne de route.

Tu veux que je te montre mes amis ? Ils sont moins gros que Sri Shankar mais pas moins piquants que Mahila Amiya.

Toutes dents éclatantes, genre publicité pour le chewing gum dentifrice, elle attend un signe ou une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 23:26

Piquante? Amiya lève les yeux vers la gamine et passe à l'adolescente, constatant sa froide réaction. Son visage se décompose un peu, alors que ses yeux deviennent étonnamment tristes sous des remontées de souvenirs à lui donner la nausée. Kali, quand me laisseras-tu?

Elle cherche les mots, mais ils ne viennent pas. Elle regarde ses mains qui, serrées autour de sa tasse à en blanchir ses phalanges. Alors elle pose sa tisane et enfouie ses poings sous son pull.


"Abilasha..."

"Ma fille. Ma première fille."


Elle se mord la lèvre.

"Elle était si capricieuse, si gâtée...qu'elle ne comprenait pas pourquoi parfois, je la grondais. Elle partait en courant et se cachait derrière le puits, pour bouder pendant des heures. Combien de fois j'ai du m'accrocher pour ne pas lui courir après? J'aurais alors perdu toute crédibilité et elle aurait recommencé les mêmes bêtises."

Elle regarde l'horizon, pensive.

"Un jour, elle m'a demandé si je ne l'aimais plus. ça m'a coupé le souffle, comment la chair de ma chair pouvait penser ça? Comment expliquer à ses six ans que parfois, une mère doit se fâcher pour protéger sa famille. Parfois, la colère et l'inquiétude masquent les conseils. On retient toujours le ton, le regard et on oublie si facilement le sens. On ne pense qu'à la blessure de notre égo et on refuse de comprendre l'autre."

Elle hausse les épaules.


"Je n'ai jamais su retenir quelqu'un. J'ai tant à apprendre de ceux qui prient la lune rouge et pourtant, j'ai encore peur de les approcher."

Ses genoux remontent sous son menton et elle ressemble à présent à une boule de cheveux noirs dont on voit que le nez, toujours pointer vers l'Est. Un soupir.


"Peut-on rattraper ceux qui sont déjà loin? Et ceux qui sont morts?"

Et elle regarde Kristal, immobile, comme si elle voyait quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Ven 6 Jan - 23:39

Shankar jette un regard à son épouse, et enclenche le DefCon. Difficile de les empêcher de veiller l'un sur l'autre, ces deux-là. Si d'aucun y voient des sentiments réciproques bien que sans affection publique, d'autres y voient deux politiques au sommet d'un petit clan qui s'y maintiennent par quelques manœuvres sociales. Dans les faits, le résultat est le même, le couple est bloc.

Il a un regard approbateur aussi pour Ajeya et les serpents, la petite étant le bras armé du couple régalien. Et se levant, le flingue en bandoulière, tenu par une écharpe, il se met entre Kristal et son épouse afin que la nouvelle venue ne puisse pas voir sa femme aussi ébranlée, mais la devine malgré tout touchée.

Shaanti...

Une sauce sans beurre n'est qu'un tas d'épices. Le premier choc est toujours un peu abrupt, mais comme tout, on finit par s'y habituer. Et nous trouverons du ghee.

Au moins, les sujets qui fâchent sont cernés, ça ne fera pas de mauvaise surprise. Comme le dit Kristal, parlons quand ça gêne. Et je le dis, les armes ici, ceux qui en ont les portent. C'est une norme que tu verras souvent. Pas que chez les sindhis. Autant s'y habituer chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 4:40

Comme une casserole qui bout, ça finit par se poser.

Elle se montre mesurée devant le plat d'Amiya. Elle est même un peu de trop de marbre, devant cette histoire. Soit ça ne la touche pas du tout, soit il y a quelque chose d'horrible, de personnel, qu'elle ne sortira jamais au premier venu. Derrière. Même à elle même.

Elle lève les yeux vers le mâle, un protecteur qu'elle n'a vu qu'en film mais dans plusieurs séries, puis s'intéresse à la petite.

Kristal est jovial à côté de l'enfant. Tout semble s'être comme évaporé, mais y'a toujours un malaise, à voir le sac accroché à l'épaule. Et le petit discours d'Amiya semble être parti très loin, dans l'iceberg de Kristal.


C'est bon qu'elle fait au type.

Je t'ai expliqué le truc, et comme t'es un gros con, tu me le montres bien.

Elle le provoque encore. C'est même à se demander si elle en pas une de paire, alors que son regard ne cille pas. Non, elle n'en a pas et ça fait peut-être toute la différence . C'est une ado têtue qui se laissera visiblement jamais faire.

Rien de grave non plus. Peut-être Amiya qui s'est lachée trop tôt. Les joies de la grossesse.

Elle s'apprête à sortir un autre truc de boxe mais s'arrête. Et pose vraiment sa main sur celle de la petite. De la neige ?

Oui, montre les moi. Fais juste attention.

Elle capte le regard de la gamine et balance comme ça:

Enfin vas-y hein. J'aime pas le cirque.

Bizarre encore le ton de sa dernière phrase. Comme un avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 10:52

Ajeya est d'abord interloquée par les propos de Kristal.

Le cirque ? C'est quoi ?

Sans pour autant attendre une réponse, elle ouvre sa boite à malices et en sort ses deux compagnons.
En projetant un devant elle :

Lui c'est Manik.

Montrant l'autre.

Et lui c'est Tufan.
S'occuper des serpents est un don dans la jati des Sapera. Ils sont avec moi depuis longtemps. Il m'aide aussi pour la chasse.
Ce sont aussi mes armes et je les prends et les transporte comme Sri Shankar son pistolet.

Dans ce monde tel qu'il est désormais, l'arme ne doit jamais être loin. Elle n'est pas une menace pour les proches mais surtout une sécurité face au danger.

Elle porte sa tasse à sa bouche pendant que ses cobras font des arabesques autour de ses bras. Derrière ce corps d'enfants, brillent mille âmes plus anciennes, milles incarnations des temps passés. Alors elle peut-être aussi espiègle que sérieuse.

Maintenant, raconte nous ton chemin, comment tes pas t'ont-ils conduit ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shankar

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 14:04

Shankar fait un 180°, direction son épouse, sortant le couple du conflit. Double clignement des deux yeux et main tendue pour l'aider à se redresser. Il n'y aura pas de réplique à la réplique, l'heure est au pliage de camp à présent. Garder une oreille aux conversations n'exclut pas de faire ses bagages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 14:39

Putain.

C'est sorti tout seul. Son buste a un réflexe de recul mais elle reste quand même en place.

Tu les nourris comment ? Ils ont quel âge ?

L'ado a des questions simples, encore très naturelles, et fait l'impasse sur l'orage ou le petit couplet sur les armes. Le clash a été remisé en arrière plan et les adultes derrière une sorte de rideau. Elle lève un peu sa main.

Ils sont énormes. Je peux les toucher tu crois ?

Le sac est toujours sur l'épaule, mais machinalement ou comme sans faire exprès, elle le fait à nouveau épouser le sol.

Bin...j'ai décidé de venir avec vous parce qu'Amiya et Shankar m'ont plutôt parus biens à la radio, Amiya m'a dit des trucs qui m'ont plu. Je partirais peut être demain matin, je sais pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiya Amilhthini

avatar

Messages : 1989
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 15:02

Amiya se lève tranquillement et murmure:

"Ne recommence pas les mêmes erreurs, Piya. Tu sais où ça nous a mené la dernière fois."

Un baiser sur le front d'Ajeya en contournant ses cobras, avant de rassembler les restes de nourritures dans le même plat pour récupérer le plus de vaisselle possible. Un signe à Isran pour qu'il vienne l'aider aussi et à Kristal, un drôle de regard. Ni haineux, ni méchant, ni neutre, ni froid, ni doux. Juste comme si elle imprimait ce visage dans sa mémoire, mécaniquement, pour lui faire une place bien à elle.


"Mange, il faut prendre des forces. Quelque soit ta route, tu ne peux la faire le ventre vide. Ce soir, tu dormiras avec Ajeya si les serpents ne te gênent pas. Demain, tu annonceras ta décision. Si tu hésites, tu peux me rejoindre pour la méditation matinale."


Et elle tourne les talons vers une bassine pour se mettre tranquillement à la tâche, frottant avec un torchon en boule en guise d'éponge, passant les assiettes propres à Isran pour qu'il les essuie et les empile à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 15:55

Elle ouvre les lèvres mais les referme, en balançant des yeux à présent furieux à ses dos qui choisissent la fuite. La situation a l'air de l'amener peu à peu vers la colère noire. Elle se masse le front et reporte son regard vers la gamine. Et sa face redevient tendre.
Le poing sur la joue, elle remontre un peu sa main libre.

Je peux ?
souffle t-elle doucement, avec une trace enrouée, une voix qui se préparait à dire autre chose....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajeya

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 19:06

Grand sourire ever bright.

Ils se nourrissent d'autres rongeurs, de lézards, de rongeurs et de batraciens. Je leur en donne ou ils vont chasser eux mêmes. Ils reviennent toujours au final. Ils sont encore jeune, je les ai pris dans un nid.

Toujours souriante.

Si tu veux les toucher va vers la queue je garderai leurs têtes. Ils sont moins belliqueux depuis quelques temps. Ils se sont habitué à Sri Shankar et Amiya.

Pourquoi veux-tu déjà partir ?

Le sourire est moins net et on sent déjà une certaine déception dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   Sam 7 Jan - 20:23

Mais j'ai pas dis ça !

Elle touche un peu au dessus d'une queue mais se rattrape assez vite. Pas du genre à déranger l'animal.

Et puis tu fais le truc de la flute ? Je sais plus si c'est dans un film ou dans un livre que j'ai vu ça.
Pourquoi tu es liée à eux ?

Une pause.

Ils sont très beaux mais je comprends pas trop ton intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fin de Lune 129 : Desi taxi   

Revenir en haut Aller en bas
 
fin de Lune 129 : Desi taxi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MA lune de miel du moment...
» La Lune en moi , docu à voir!!
» Impact de météorite filmé sur la lune
» 2 lune dans le ciel le 27 aout 2009 ?????
» Nigeria: un client de moto-taxi accusé de vol de... pénis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
om shanti om :: Partie RP :: RP entre nous. :: Ere de Lakshmi-
Sauter vers: